Weekend al cinema, si svelano i segreti di Albus Silente – Film

(ANSA) – ROME, 14 AVRIL – Cette semaine débute ATLANTIS de Valentyn Vasyanovych, un film ukrainien de 2019 qui imaginait et craignait la réconciliation avec la lutte contre les guerres russes et ukrainiennes dans le Donbass ; BELLA CIAO, le documentaire de Giulia Giovannesi sur son histoire et la fortune de la chanson resistenziale che oggi (également grâce à la série “La casa di carta”) est une première mondiale de protestation et de liberté ; TINTORETTO: L’ARTISTA CHE UCCISE LA PITTURA di Erminio Perocco, ritratto vif du peintre vénitien célèbre pour la rapidité de sa création et pour une modernité qui ancre oggi come riscoperta. Da oggi arriva la nuova carica delle “prime” in sala.
– ANIMALI FANTASTICI, I SEGRETI DI SILENTE de David Yates avec Eddie Redmayne, Mads Mikkelsen, Jude Law, Ezra Miller, Katherine Waterston, Alison Sudol, Dan Fogler, Jessica Williams, Callum Turner, Richard Coyle, Valerie Pachner, Poppy Corby-Tuech, Fiona Glascott, Oliver Masucci. La troisième aventure que l’auteur de “Harry Potter” a imaginée comme un “prequel” à la célèbre saga s’il se concentre sur son frère Silencieux (Albus et Aurelius) et a derrière le Rio de Janeiro des années ’30. Qui Newt Scamander arrêtera le sorcier perfide Grindelwald che Albus Silencieux pas può fermare se non scioglie un ancien incantesimo qui le traite dall’afrontare il nemico mortel. La vera novità è l’irruzione sulla scena di Jude Law, mascherato à longue barbe, nei panni du futur président de Poudlard.
– ALI & AVA di Clio Bernard avec Adeel Akhtar, Claire Rushbrook, Ellora Torchia, Shaun Thomas, Natalie Gavin, Mona Goodwin, Krupa Pattani, Vinny Dhillon, Tasha Connor, Macy Shackleton, Ariana Bodorova, Sarlota Nagyova, Sienna Afsar, Uzair Ali, Abid Yakoob.
Commedia sentimentale dans le style (revisité) du cinéma réaliste de Mike Leigh, situé dans le Yorkshire et applaudi au dernier festival de Cannes (Quinzaine des Réalisateurs), le film met en avant progressivement la solitude sentimentale de celui qui – en apparence – non avrebbero nulla dans commun. Ali vit un mariage malheureux pour un perdant douloureux qui a éloigné sa moglie ; Ava esce donne un échec personnel désastreux. Un mois de vicinanza et une scintilla romantique immédiate nous convaincront qu’il n’est pas possible d’entrer dans le tarif sauf pour un nouvel amour.
– GLI IDOLI DELLE DONNE de Lillo, Greg et Eros Puglielli et Lillo, Greg, Ilaria Spada, Francesco Arca, Maryna, Corrado Guzzanti, Daniela Piperno, Simone Colombari, Valerio Lundini, Marco Marzocca. E’ il gigolò più amato dalle donne, Filippo (avec il volto di Francesco Arca). Ma quand si risveglia dopo l’intervento de chirurgio suite à un incident lent, l’uomo vede nello specchio la sua new immagine (quella di Lillo). Da quel momento nessuna donna gli cade più ai piedi sicché s’il s’agit du gourou de la sensualité, l’ammaliante Greg.
Pas une thérapie di riabilitazione, Lillo ne risque que de sedurre Maria, une dolce colombienne qui aime davvero di lui. Peccato che il padre della ragazza sia a drug boss che non vede di buon occhio l’improvvisata coppia di seduttori.
– MEMORY BOX de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige avec Rim Turki, Manal Issa, Paloma Vauthier, Clémence Sabbagh, Hassan Akil, Rabih Mroueh. C’è l’ombra della war che da décennie insanguina Beirut in questa storia di coscienza della memoria ambientata tra il Lebanon e il Canada. Qui vit – au Québec – Maia che da molti anni a ce voile sul suo passato e l’exubérante mère célibataire grandit Alex. Finché non riceve un pacco contentente lettere, foto, video: l’entire cronistoria della sua amicizia con la sua migliore amica d’infanzia. Depuis cinq ans, la due ragazzine ne s’est pas vue presque en symbiose, si j’ai fait la guerre, je n’ai pas allontané. Adesso Maia vorrebbe seppellire quei ricordi, mentre sua figlia – di nascosto – vuole capire meglio la madre e la sua terra d’origine.
– STORIA DI MIA MOGLIE de Ildiko Enyedi avec Léa Seydoux, Gijs Naber, Louis Garrel, Jasmine Trinca, Luna Wedler, Romane Bohringer, Ulrich Matthes, Simone Coppo, Udo Samel, Sergio Rubini, Sandor Funtek, Josef Hader, Nayef Rashed, Ralph Berkin , Beniamino Brogi, Karoly Hajduk. C’è un segreto nel passato di Lizzy, la française opportune qui va en femme, pour une scommessa, au sévère capitaine de la marine marchande Jakob Storr. Un jour, parlant de la femme et de la vie avec un ami au bar, Jacob décide infatti d’empaler la prima ragazza qui entrera dans les lieux. Siamo a Budapest negli anni ’20 e l’rencontre avec Lizzy changera l’amende vita dell’uomo pour le convaincre de lasciare il mare et de transfert à Parigi.
– SUNDOWN de Michel Franco avec Tim Roth, Charlotte Gainsbourg, Iazua Larios Ruiz, Henry Goodman, Samuel Bottomley, Mónica Del Carmen, Albertine Kotting McMillan. Production indépendante unique avec financement français et lieu mexicain (Acapulco) par le talentueux interprète de “Chronic” qui aime toujours le festival de Cannes. Qui met en scène les brèves vacances de l’anglais Neil, de sa moglie Alice et du perroquet due figli. Costretta pour préparer une improvisation retour à la maison, et quatre fois si je revenais à sfogare rancori e vecchie ruggini familiari nell’albergo di Acapulco colombe aspettano di immbarcarsi per il ritorno a casa.
– UNE MERE, UNE FIGURE de Mahamat-Saleh Haroun avec Achouackh Abakar et Rihane Khalil Alio. Attention à ce film piccolo qui vient de la City, au cœur de l’Afrique subsaharienne. E’ la storia di Maria, quindicenne que si scopre incinta e no vorrebbe tenere il bambino nonostante la legge del paese que punisce l’aborto. Il mènera un combat impossible pour la défense de son droit à sa mère, Amina, une musulmane pratiquante convaincue que la scelta de Maria doit venir d’abord du consensus du peuple et de la legge. (ANSA).

.

Leave a Comment