Volley, quarti playoff: Perugia si salva. Civitanova e Modena ok

Al via i quarti : la squadra di Soli trascinata da Maar met paura agli umbri che escono alla distanza. Belle vittorie per marchigiani ed emiliani

Il servizio (15 as) et l’attacco (66%) di Civitanova demoliscono Monza nell’avvio dei playoff scudetto dove i tricolori ritrovano un Zaytsev ‘caldissimo’ (meilleur buteur, 79% en attaco et mvp) et une Juantorena en crescita esponenziale Alone Simon, auteur de 4 ans et 3 est mort et a donné une attaque à 100% sous les applaudissements. Modène surmonte tous les problèmes que lui seul est le plus insidieux car il a commencé à domicile un quart de la finale, après un Nimir en grande poussière soprattutto in battuta e tornato dopo l’arrêter à cause d’un problème al polso. Pérouse commence par un match victorieux contre Cisterna, en supposant le passaggio alle demi-finale en vue de la gara di ritorno di domenica prossima (ore 18) en terra laziale.

Civitanova-Monza 3-0 (27-25, 25-16, 25-17)

Blengini récupère l’assentiment de Yant et Jeroncic contre Milan et avec le plein organique et s’il rejoint l’équipe comme Monza cela confirme l’équipe qui a triomphé en Europe. Premier set qu’il y a une botte et une réponse constante au service et avec identici numeri nei fondamentali: le squadre forzano so much dai nove metri (7 as a testa con Simon, De Cecco e Davyskiba cecchini infallibili) e la ricezione va in tilt. Lube che non sfrutta le occasioni in cui riesce ad allungare perchè il Vero Volley, proprio col servizio, ricuce semper lo strappo. Aussi quand la sfida décide: 22-17 par i tricolori che non fanno i conti però avec Davyskiba che avec 3 signes d’as consécutifs le parità ed apre scenari imprévisible pour la finale. Dove Lucarelli conquiert la prima palla set per i marchigiani, ma ne servo altre due prima che De Cecco avec un as, timbro del parziale, chiuda i giochi. Dans le second, il a appris la danse de Zaytsev, une erreur commise à son tour au service de Simon fissano il 9-5. Ma, comme convenu en précédent et même lors de la dernière saison, Civitanova est bien décidée à conserver l’avantage que Vero Volley annulera ponctuellement. E così la sfida devient sui binari du parziale précédent mais à 15-13 : lorsque Lucarelli décide d’entrer en scène. Attacco et en raison de la mort du Brésilien a été le protagoniste du virage battuta de Juantorena qui volerait Civitanova sul 20-13 et poi lascia il campo a Kovar avec une ovazione della tifoseria civitanovese. Stavolta il set è in cassaforte e la Lube le porte chez lui senza alcun affanno. Au troisième Monza è mano lucida, accusa qualche passaggio a vuoto e ne aprofitta subito la Lube: il break giunge anchor thanks to all’ace di Simon che firma il 12-9. Ancora due ace, stavolta di un ‘caldissimo’ Zaytsev, i lombardi accusano il 16-10, la squadra di Eccheli did not risk ad allungare la sfida e dovrà sfruttare il fattore campo per tenere in vita i suoi playoff in gara 2. (Mauro Giustozzi)

Modène-Milan 3-0 (25-13, 25-22, 25-23)

Trascinata donne un Nimir in gran spolvero soprattutto in battuta, Modène surmonte senza problemi Milano. Ma oltre all’olandese si è rivisto alche un Ngapeth pour devenir un grand protagoniste et bientôt per incidere questi playoff en el corso dei quali Modena not avrà vita facile. Tuttavia i segnali ricevuti stasera a Giani fanno ben sperare tutta la piazza modenese. Milano s’est tourné vers la surprise senza Chinenyeze, defezione dell’ultima ora non spiegata. À Campo Romanò en diagonale vers Porro avec Patry relégué alla panchina. Giani pour surprendre s’il a soudainement affidato alla titolare formation: récupéré Nimir, avec Leal qui revient au fianco di Ngapeth in posto quattro e Mazzone qui devient titolare. L’adversaire néerlandais ne présente avec l’as de 3-2 et la série qui porte et gialloblù immédiatement sul +4. Ngapeth Martella (8 son 9 en attaque sur le set) et l’ancre Abdel Aziz pour créer le solco dai nove metri définitif : Ace, Leal wall, Ace et 16-9. Je gialloblù dilagano senza trovare resistenza dans un Milano molle oltre il preventbile, avec Patry qui entre sur le terrain mais n’affecte pas. Il 25-13 arrive avec la énième erreur au mépris de Porro et de son partenaire. Ancora Romanò titolare dans le deuxième set et Patry dans panchina, quelle le scelte di Piazza. Bruno et soci provano subito ad allungare mailed di Milano s’il s’inscrit, son Ngapeth et son Nimir l’emportent (5-6). Modène a ralenti le service mais avance tout de même 13-11 grâce à une erreur d’Ishikawa. C’è plus équilibre parce que l’Allianz sbaglia meno e Modena è plus distratta sulle rigiocate: Ishikawa la punisce prima in attack e poi a pared son Abdel Aziz (16-19). Ancora l’olandese però propizia l’immediata rimonta dai nove metri. (Paolo Reggiani)

Pérouse-Cisterna 3-1 (25-15, 19-25, 25-17, 26-24)

Successo solo in parte sofferto, con i laziali che hanno datos il meglio nella seconda frazione, dreaming of riaprire il match. Initialement, l’entraîneur Nikola Grbic a schierato Giannelli in regia, Rychlicki opposto, Ricci e Solè centrali, Leon e Anderson schiacciatori e Colaci libero. Dall’altra parte i laziali (avec appena dieci giocatori a referto) hanno risposto con Baranowicz in regia, Saadat opposto, Wiltenburg e Zingel centrali, Maar e Raffaelli schiacciatori, avec Picchio libero. Le premier set a été dominé par Sir Safety, après un Leon (7 points et 70% en attaque dans la frazione) soudain dans la grande poussière et la mort de Rychlicki. Pas de réaction minimale de Cisterna, qui a vu sa propre agonie interrompue par le point final (25-15) messo a terra da Solè. Dans le deuxième set, l’équipe de Fabio Soli a commencé avec beaucoup d’attention, rimant par paires mais à 12-12 et poi, mais avec Leon (9 points dans le set) qui devait aller à Pérouse, il était ravi d’allumer les longs remerciements à un excellent Raffaelli (10 points et 88% en attaque dans la frazione), qui pourrait également atteindre le point final (19-25) avec un mur sull’attacco di Rychlicki. Dans le troisième set, il a ancré dans la partie initiale (12-12), cette fois c’était l’état du grbic sestetto allungare et il irait à chiudere (25-17) la fraction avec une attaque d’Anderson (6 points en l’ensemble) murato fuori . Dans le quatrième set, Pérouse devait à nouveau dominer dans la première partie, terminant à 15-10. Ma il sestetto di Grbic n’a pas forcé la force à prolonger le divario lui-même, consentant à Cisterna di avvicinarsi mais le 17-16 e poi in parità sul 18-18. Poi addirittura Cisterna è passedata in vantaggio sul 21-22, ma Perugia, aussi ritrovando il miglior Anderson (MVP e 15 points totali) si è riportata avanti sul 23-22 with Giannelli ed è stato poi Leon (miglior directeur of the match with 27 points) pour chiudere la partita (26-24) avec une attaque en diagonale. (Antonello Menconi)

.

Leave a Comment