Volley, Champions League: Trento passa a Berlino, Civitanova si ferma sul più bello

L’escouade de Lorenzetti a souffert pour la première fois en raison de l’ensemble par esce alla distance et conquiert le vu dopo il 3-0 dell’andata. La Lube, come un anno fa, s’illude della possibile rimonta, ma poi s’inchina alla banda di Gardini

Missione compiuta in Germania per Trento di Angelo Lorenzetti, che si presente a questa gara di ritorno dei quarti senza Daniele Lavia. Ma Michieletto e soci hanno demostrato la maturità necessaria per saper soffrire

Berlino-Trento 3-2 (25-21, 25-22, 9-25, 21-25, 15-13)

L’Itas Trento a commencé sbagliando troppo in battuta e Berlino qui a frappé le mur dopo la gara di andata (persan 0-3) ne subito approfittare avec l’American Patch e Schott in grande spolvero. I tedeschi si ranimano (également perché dans le premier set et mezzo gli uomini di Lorenzetti ne hanno commesso 13) ! Perso il primo parziale Trentino Volley perd une avance de 4 points s’il essaie dans le deuxième set : 9-5, bien à 10 par. Kaziyski e compagni devono ricominciare tutto da capo, mmentre Berlino continue de spingere a tutta. L’ensemble reste déséquilibré, fin quand Berlino non approfitta dell’ennesimo errore trentino. Sotto dû à zéro Trento si risveglia, diventa plus lucida e scappa via dominant in lungo et in Largo la frazione chiusa incredibile a 8! Ma Berlino ci de crede ancora e parte forse dans le quatrième set : 9-5. Ma Trento adesso si è ritrovata, sa profittare degli errori degli avveresari che ogni pallone di più devono rischiare per restare anchor in the match. Pinali fa un grand test dans tutti i fondamentali, ma Berlino a ancora energie nascoste che la no en vista de Kaziyski e compagni. Proprio il capitano signe l’ennesimo sorpasso (22-20). Poi c’è l’ace di Michieletto. Trento voit la énième demi-finale de sa carrière de longue date (3 victoires et 2 victoires en finale) qui est de retour contre la bête noire solitaire, Pérouse, face à face dans le Girone (doppia vittoria degli umbri). (Nicola Baldo)

Jastrzebski-Civitanova 3-2 (24-26, 23-25, 28-26, 25-19, 15-12)

Civitanova a avancé 2-0 s’il passait en raison du set d’or, avec Zaytsev qui a conquis en raison du match dans la troisième partie du match et les blancs n’étaient pas jeunes et déterminés, augmentant l’avance de Jastrzebski de Gardini qui était le vainqueur de le derby en demi-finale de la Ligue des champions contre quoi Zaksa. Comme l’année s’est terminée, même pas quatre et toujours en Pologne sur la route de Lube, malgré la meilleure performance de Zaytsev et des centrales Anzani et Simon. Il ne suffit pas à la squadra di Gardini d’avoir un Fornal stratosphérique, un Wiśniewski ponctuel et un excellent Hadrava, le premier qui a condannato i suoi vecchi compagni. All’Hala Widowiskowo Sportowa il tecnico Blengini si affida alla diagonale De Cecco-Zaytsev, centrali Anzani-Simon, Yant-Lucarelli schiacciatori, Balaso libero. Approche avec une grande concentration et détermination de Civitanova que si cela vaut le service (3 as) ed un mur (4 blocchi vincenti). Dopo il point to point start a wall of De Cecco segna l’inizio di un break che fa volare i marchigiani sull’11-15. Lube che, però, si fa rosicchiare tutto il vantaggio dai polacchi che recuperano mais à 17-18 : finale convulsive avec Lube incapable de profiter du ritrovato vantaggio. À l’intérieur aussi Kovar et Juantorena, per pochi scambi, ma i biancorossi si fanno annullare due palle set da un scatenato Clevenot prima che Lucarelli e Anzani alla terza occasione portano i biancorossi al successo del parziale. Dans le second, l’équilibre poussif vient spécifiquement du nouvel outsider Juantorena (par Yant) qui a signé son premier point 14-15 en Ligue des champions: il lui a donné une pause du Civitanovese que s’il chiude avec une touche du second par Cecco qu’il jette la Lube sul 15-19. Pas molla la squadra di Gardini avec Clevenot et Hadrava protagoniste dans le bon et le mauvais dans la finale de la partie. Simon décide qu’il signe le point qui vaut la peine d’être fixé pour son équipe, Hadrava annule l’avance sur le deuxième chiude Zaytsev (7 points) portant Civitanova à moins qu’il ne soit fixé en raison de la qualification. L’ancien Hadrava si carica sulle spalle Jastrzebski qui s’est battu dans la troisième partie décisive. Le point par point est l’ancre plus vibrante que le premier set dû : le squadre s’alterne sur le point, si scalda Juantorena protagoniste avec trois points de la ligne pour rencontrer un set, attacchi incisivi ma la parteta avance en équilibre total jusqu’au dernier point . Zaytsev si guadagna due preziose palle match annullate dai polacchi che a loro volta pareggiano il conto ma chiudono alla seconda con l’ace di Fornal che allunga la sfida. S’il va au quarto che comunque finirà sarà décisif. Lube nervosa e faultosa, Jastrzebski qui est sorti du ton et a sprinté alli de Hadrava et Fornal qui scavano il 17-13: en raison de toujours Fornal a élargi la distance pour un Lube que s’il a été arrêté alors qu’il était en demi-finale par l’escouade de Gardini qui arrive avec le service au réseau de Zaytsev. Tie break que ne serait-ce que pour l’honneur de signer, les Champions pour Civitanova se terminent ici. (Mauro Giustozzi)

.

Leave a Comment