vita e corse del pilota maledetto

Le 23 avril 2000, le pilote australien du Sbk a tiré 30 secondes avec le Bimota sur un phénomène comme Fogarty. Spettacolare ed esagerato, a battuto in carriera Kocinsky, Haga, Corser, cousin du problème de l’alcool et de la drogue

Gianluca Piperno

– Milan

Anthony Gobert est l’un des pilotes les plus talentueux et talentueux de l’histoire du Superbike, un pilote qui a traversé les années dorées de la série dérivée, capable de perdre de loin sa voix tout le telecronista Giovanni Di Pillo, et de sauter de loin son sedie chi lo vedeva prodursi in sorpassi da cardiopalma ai danni di fenomeni como John Kocinsky che al “cavatappi” di Laguna Seca se l’è se pasare all’interno dopo che a Misano was stato sfilato all’esterno di una curve impossible da percorrere così . Ma dei sorpassi dell’australiano ne sanno qualcosa également piloti como Chili, Slight, Corser, Hace solo per citarne qualcuno.

chi è gobert

Australien, classe de 1975, Gobert a commencé avec la fuoristrada, et s’est approché de la piste en remportant soudainement les deux champions nationaux. Le cousin de Lui est la Honda, et à Tokyo, davvero essere rimasti strabiliati dal ragazzo talent a décidé de ne pas l’inscrire comme wild card dans le GP à domicile de Sugo, ajouté en sceau à une Honda RC 45 ufficiale ! Anthony si j’ai rencontré tout à coup dans des spectacles avec un sixième poste en gara 1 et un huitième poste en gara 2, fra agguerritissimi piloti giapponesi que nous connaissons la piste par cœur. Lui invece in sella à une moto qu’il ne connaît pas, c’est une piste qui n’a jamais été vue auparavant, stupisce tutti. Purtroppo però pas assez, je cache subito fuori le prime intemperance del ragazzo, peu avvezzo alle regole e alla forma a cui soprattutto i giapponesi muyno molto. Je verci Honda dimostrano di non gradire certi comportement sopra le righe, donnant immédiatement un bon service.

le gouvernement et la drogue

Siamo nel 1994 ed Anthony Gobert sembra già aver perso l’occasione della vita lorsque, grâce à la formule du championnat Superbike, qui prévoit ogni tappa alcuni piloti nazionali iscritti comme wild card, possède all’last appuntamento della stagione sul circuit casalingo di Phillip Island fait ses débuts avec sa Kawasaki ZXR 750 R. E già che c’è sigla pure la pole position, il terzo posto in gara 1 e la victortoria in gara 2, mettendosi dietro Fogarty, Russel e Slight, respectueusement primo, secondo e terzo a fine championnat. Fino ad allora non era mai capitato di vedere nulla di simile. L’année successive est confirmée à Kawasaki et son jalon en Superbike, en sceau alla ZXR 750 R terminera le championnat 1995 avec une quatrième place en finale classifica, grâce à due vittorie et six podi. L’idillio avec la moto d’Akashi s’est poursuivi en 1996, lorsque la nouvelle Kawasaki ZX-7RR a scellé un double podium à Donington, une victoire à Laguna Seca à Gara 2 et un doublé à Phillip Island, son circuit à domicile. Il terminera huitième à l’issue du championnat, et il sera validé par approbation dans la classe regina de la motomondiale, dans une Suzuki Rgv 500 officielle scellée. Quello che sembra a sogno per ogni pilota, si trasformerà presto in an incubo per l’australiano. Gobert, dans le frattempo soprannominato dai tifosi “Go the Show” comme nous l’avons vu, vit à la limite aussi fuori dai cordoli, aime la baldoria, boit et consomme de la marijuana. Nonostante sia chiamato a guidare un moto no certo facile, i piazzamenti in gara arrivano, ma la Suzuki not gradisce il behavior del suo pilota fuori dai circuiti e nei paddock, au point qu’il richiede un test antidopage per il suo pilota, le positif essai, Le licenzia dans le coffre “dans le plus grand intérêt de l’équipe, du sport et de tutti et concorrenti”, comme récité par la communication officielle qui sanctionne la séparation entre Gobert et Suzuki.

nouvelle chance à ama sbk

Je sais que c’est la dernière fois que je parlais d’Anthony Gobert, probablement la fin de l’histoire, qui revient sur la parabole de la proségue australienne, en bien et en mal, grâce à l’intérêt de l’équipe « Vance & Hines » à faire lui une partie du championnat américain AMA Superbike, en sceau alla Ducati 996. al luglio del 1998. Il world Superbike approda a Laguna Seca , circuit dove il pilota has colto già molti successi, ovvio iscrivere Gobert as a wild card, purtroppo però l’australiano ci ricasca and comes beccato positive to the antidoping control voluto dalla federazione internazionale : marijuana. Comme il sembrava riprendere in mano la sua carriera, Anthony Gobert vient squalificato, d’abord per tutta la estagione agonistica, successivement la sua pena ridotta a sole tre gare di stop. Anchor is not finita per Gobert a cui, nonostante tutto, l’équipe renouvelle la confiance, pour la saison 1999. Anchor en AMA Superbike et wild card d’ancrage à Laguna Seca, nella cappa del world Superbike. Stavolta lui è “pulito” e vince en gara 1. Dans cette étape, il dispute également trois GP dans la classe 500, en sceau à un Muz Weber, obtenant également 6 points en finale de classifica. Poi però, enfin stagione vient d’un nouveau test positif pour les contrôles antidopage.

la dernière svolta di gobert

Ma è proprio adesso però che la Storia diventa Leggenda. Siamo nel 2000, Gobert était une moto dans le monde entier, le Bimota décide de rejoindre le Superbike World. Vu la concurrence dans le garage à vélo, si vous décidez de démarrer un vélo avec un propulseur de ce type. La scelta della casa Riminese cade sulla SB8R équipée du puissant bicylindre Suzuki della Tl 1000R de 996 cm3. La maison giapponese, après avoir développé ce moteur bicylindre avec l’intention de gagner en Superbike, continue de courir avec sa GSX 750 R, équipée du traditionnel 4 cylindres en ligne 750cc qui si elle le rivalise comme point d’ancrage concurrentiel. Le résultat est le Bimota SB8K, produit en série limitée à seulement 150 exemplaires, comme le prévoit la réglementation Superbike. C’est donné dans la nouvelle version de la SB 8 fa dream, dans laquelle Racing est capable d’incantare : de l’aluminium et de la fibre de carbone pour la toile, un moteur bicylindre en V homologué dans la version de l’ancienne 160 Cv et affidé alle sapienti cure par Franco Farnè, Ancien pilote et sopraffino technique de Ducati. La direction de l’équipe invece è affidata à Virginio Ferrari à ce stade è intéressant à noter en raison de: il suo trascorso in Ducati e il fatto che nella sua brillant carriera agonistica, fra i molti successi, spicchi la victoire du championnat du monde “TT F1” en 1987, propre conquête avec un Bimota, le YB4R. Campionato che gottò le basi di lì a poco, al Campionato Mondiale Superbike. Sa carrière de pilote se termine, Virginio Ferrari et aveva intrapresa un’altra, altretanto brillant et ricca di successi, en tant que chef d’équipe chez Ducati. L’un des pilotes n’est pas destiné et beaucoup, pour la nouvelle aventure de Bimota en Mondial Superbike revient à Anthony Gobert lui-même.

rigenerare gobert

Virginio Ferrari marque soudain la stretto l’australiano molto, che under la sua guida dimagrisce e si rimette in psychophysical form. Nous sommes le 23 avril 2000 lorsque le circuit de Philip Island accueille la deuxième manche du championnat du monde de Superbike. Piove. La Bimota à ses débuts en Afrique du Sud a récolté un sacre et un onzième poste. La cabale si mûre ed dans gara 1 le numéro Bimota 501, in ossequio ad uno sponsor che non apparirà mai sulle carenature argento della SB8K, è onzième in griglia di partenza. Al via la pista è allagata, Gobert danse sull’acqua fra le pozzanghere sorpassando avversari che sembrano fermi. le cadute si susseguono, ma lui a suon di giri veloci sembra guidare sull’asciutto. Una gara perfetta, che mette in risalto il suo stile di guida spettacolare, fatto de rapate in accélération e “staccate” to the limit, with the moto di traverso. Gobert sorpassa tutti ed è il primo a tagliare il traguardo, riling quasi une demi-minute de distance à la seconde, que Carl Fogarty champion du monde dans sa Ducati, qu’en gara due, heureusement cadrà rimediando l’infortunio che metterà fin alla sua transporteura. Tout cela s’est passé il y a un an pour la dernière victoire d’un Bimoto dans le championnat Mondial Superbike, lorsque Giancarlo Falappa sur son circuit Paul Ricard a mené à bien une Bimoto YB4 750 IE, courant les 3 derniers tours avec un guidon à moitié cassé, défiant les guidon directement à partir de la piastra di sterzo e arrivando primo 33 centesimi dal secondo. Quella di Phillip Island restaurera la dernière apparition gagnante de quella Bimota SB8K, belle et chanceuse, qui est apparue sur la scène du World Superbike au Hockenheimring, lorsque l’équipe MVR Bimota, verra à travers des problèmes financiers.

l’amende

Gobert invece poursuivra sa saison sur une Yamaha R7 privée. En 2001 et 2002, il courra toujours dans les championnats statutaires superbike et supersport avec une Yamaha. La sua carriera continuera jusqu’en 2007, fra brevi apparizioni comme joker dans divers campionati delle derivate di serie, tandis que la vita privata prendeva il sopravvento su quella agonistica, fra suspensioni della patent, abus d’alcool et détention de piccole quantità de stupefacente, arriverà Lors de son admission à la clinique pour disintossicarsi en 2011. Le cronache parleranno di novo di lui nel 2019, alors qu’il était dans un local, lors d’une rigolade, il verrait brutalement picchiato et ridotto à la fin de sa vie, l’un des pilotes qui avaient du talent s’ils me voyaient : Anthony Gobert.



Leave a Comment