vince l’Audi R8 di Vanthoor, Valentino chiude 17°

Nella 3 Ore di Imola, première manche du GT World Challenge Europe, victoire de l’Audi R8 numéro 32 avec Vanthoor, parti de la pole position. La squadra di Valentino Rossi sulla macchina “gemella” de l’équipe Wrt chiude diciassettesima. Pour le « Dottore » une erreur au cœur de la boîte : « C’était tellement confus, mais j’avais l’air drôle »

Julien Masperi

– imola (bo)

Une belle corniche di pubblico avec 5 mille appassionati en tribune, giornata frais, asciutto d’asphalte. Dans ces conditions s’il s’agit de la 3 Ore di Imola, première manche du championnat GT World Challenge Europe, Valentino Rossi était au volant de l’Audi R8 Lms GT3 de l’équipe Wrt. Il a remporté le test d’endurance Audi numéro 32 avec Dries Vanthoor au volant dans le dernier relais, qui était stacca di 6”2 le numéro Mercedes-Amg 88 di Gounon, compagnon de Raffaele Marciello. Terza un’altra Mercedes, numéro 2 de Stolz, à 12”. L’équipe de Rossi – bien qu’il ait guidé la seconde moitié de la course, celle intermédiaire, sa supercar numéro 46 – termine en 17ème position, avec une distance de 39”8. Per Valentino l’arrivée du garage à l’occasion du retour à la boîte, dans une phase avec autant de trafic dans la voie des stands, une manœuvre qui a forcé le Dottore à revenir sur la piste et à revenir au virage successif sur le retour, perdre un corner De la première position pour passer le volant au compagno, Vervisch. « Mon sono amusé, mon è piaciuto gareggiare – a detto Rossi –. L’erreur ai-box? C’era tellement de confusion. Sono successe tante cose, ho imparato molto, alla prossima ». L’auto di Vale, inoltre, è sous enquête par il primo pit-stop. Ils continueront d’être mis à jour.

3 PRIEZ POUR IMOLA : LA GARA

Colpi di scena e tellement spettacolo nella premier essai de l’Endurance Cup, dans la phase intermédiaire caractérisée par le régime amusant du drapeau d’or avec l’entrée de la voiture de sécurité, en particulier dans le deuxième but du match. Nelle posizioni di vertice diverse vetture Audi e Mercedes-Amg si sono messe in luce nell’arco della 3 Ore. Pour guider l’Audi giallo-nera nella prima frazione di gara è lo svizzero Müller, que guadagna a posizione nel first turn and keep the quattordicesima piazza per il primo stint, caratterizzato da due ingressi della Safety Car, nei primissimi minuti (dopo il contatto between la Ferrari 488 du kit féminin Iron Dames et la McLaren numéro 112 de JP Sport), et environ 40 minutes plus tard, après avoir atteint la piste de la Lamborghini numéro 77 de l’équipe Barwell. Dopo il primo giro di pit-stop (un’ora dal via) è l’Audi R8 numéro 32 di Wrt a piazzarsi al primo posto with Kelvin van der Linde. Il secondo relais di gara (celui qui a vu l’entresso di Valentino) si sviluppa avec quelques incidents donnant au public dans les tribunes un beau spettacolo. Le « record » change lorsque le chronomètre est à 1 heure et 22 minutes de la fin : un régime Full Course Yellow prévaut – contacté par une Lamborghini et l’Aston Martin numéro 91 –, qui est à 1 minute et 22 minutes du drapeau à scacchi a incident spettacolare (senza conseguenze per i piloti). In regime di SC (prossima a rientrare), le vetture iniziano ad accelerare e zigzagare per riportare in tiempo le gomme. Dans cette phase, la Bentley Continental numéro 107 di De Robiano urta la Lamborghini Huracan numéro 27, avec Witt au volant, dans le cadre de l’Acque Minerali et de la Variante Alta. L’effet ? Si vous prolongez le régime SC, il caractérisera la course bien à 50 minutes de la fin.

GRAND FINAL

En fin de course, s’il se “transforme” tout seul, il ressemble beaucoup à une corsa de sprint, avec le bord du sommet qui ingaggiano est un sfida sur le bord du centesimi di secondo. L’Audi numéro 32, qui part de la pole, s’il confirme in testa, davanti alla Mercedes. Après la finale, la finale était celle qui impliquait la Ferrari 488 d’Iron Lynx avec James Calado (numéro 51) et Antonio Fuoco (71), tout à fait septième et huitième, diète à Matteo Cairoli, sixième sa Porsche 911 de Dinamic Motorsport. La dernière fois, c’était la passe de Mattia Drudi sull’Audi numéro 12, qui a terminé quatrième assoluto.

GARA DE LA SAINT-VALENTIN

Rossi s’il conduit dans la voie des stands pour allumer le volant quand 2 heures et 3 minutes arriveront au drapeau à scacchi, grâce aux applaudissements du public. Changer le caoutchouc, avec l’impegnati nelle mécanique due attività, rifornimento di benzina e Vale part donnant inizio alla sua “seconda” carriera sportiva. Valentino entre en piste en position 42. Après les dix premières minutes, lorsque toutes les équipes ont terminé la première, Valentino est 14e à la fin de la Lamborghini numéro 63 avec Albert Costa alla guida, tournant autour de 1 minute, 41 secondes et 8 decimi e filing il tempo nelle tornate successif (il suo miglior tempo, alla fine, è di 1:41.525). Dans la partie centrale du propre relais de Rossi, quattordicesimo, “tallona” peu après une seconde une autre Audi R8 del Wrt, numéro 30. Elle démarre 13° lorsque l’Audi numéro 25 di Legeret, qui a combattu dans la partie supérieure de la classifica , dopo a fuoripista, rientrava soudainement dietro Valentino. Colpo di scena lorsque Rossi entre dans le changement de pilote, à 1 heure et 5 minutes de la fin. Complice il traffico in pit, il 43enne à peser va longtemps transitant dinanzi au propre garage. Rossi, quindi, est costretto pour reprendre la route de la piste, en régime di SC, et réintégrer le virage successif, affidando la macchina a Vervisch (à ce point en 31a posizione).

GT, 3 ORE IMOLA : QUALIFIE LES DIX PREMIERS

A Imola si la première course de l’Endurance Cup du championnat GT World Challenge Europe est conclue, qui compte dans le complexe dix engagés (cinq récemment en Sprint Cup, dont l’engagement à Misano Adriatico le 3 juillet). Ecco le classe du premier XIXe au XIXe siècle à l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari.

  1. Audi R8 Lms (Wrt) numéro 32 de Vanthoor-Van Der Linde-Weerts en 3h00’03”612
  2. Mercedes-Amg (Akkodis Asp) numéro 88 de Marciello-Juncadella-Gounon +6”200
  3. Mercedes-Amg (GetSpeed) numéro 2 par Kingsley-Eriksen-Baud +12”180
  4. Audi R8 Lms (Trésor) numéro 12 par Haase-Drudi-Luca Ghiotto +12”541
  5. McLaren 720S (JP) numéro 111 de Klien-Abril-Lind +20”655
  6. Porsche 911 GT3-R (Dynamique) numéro 54 par Bachler-Ledogar-Cairoli +21”235
  7. Ferrari 488 (Iron Lynx) numéro 51 de Molina-Nielsen-Calado +21”827
  8. Ferrari 488 (Iron Lynx) numéro 71 de Rigon-Serra-Fuoco +22”188
  9. Audi R8 Lms (Sainteloc) numéro 25 par Legeret-Niederhauser-Mies +23”592
  10. McLaren 720S (Jota) numéro 38 de Bell-Wilkinson-Kirchhofer +23”994



Leave a Comment