Ucraina – Il punto delle 18 | Zelensky all’Onu: dove sono le garanzie? – Mondo

La Russie vuole uccidere più civili possibili : Volodymyr Zelensky detto nell’atteso intervento all’Onu, chiedendo : “Dove sono le garanzie che ve dare l’Un ? Dov’è la pace che il Consiglio di sicurezza deve build ?”. Per poi affermare seccamente : “Je russi vogliono ridurci in schiavitù”. Selon Zelensky, il sert un tribunal sur le modèle de Norimberg qui a poursuivi la Russie pour son crime de guerre en Ukraine. Le président ukrainien a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de “rimuovere la Russie” d’une manière qui n’a pas de “mettere il veto” sulle risoluzioni con contra “le sue agression”. Le capo degli affari politici delle Nazioni Unite, Rosemary DiCarlo, a detto que l’ONU a reçu “accuser la crédibilité” sull’uso da part della Russia di “munizioni a grappolo nelle aree popolate at least 24 volte”, précisant mais que “aussi le forze ukraine che hanno usato tali armi sono oggetto di indagine”. “Je suis un rapport crédible” qui a décidé de la migliaia di civili ukraini sono stati rapiti e mandati in campi di smistamento por poi essere deportati en Russie: l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, s’est adressée au conseil de sécurité dele Nazioni Unite, colombe a évoqué une “montagne de preuves” du crime de guerre russe. “Ci sono i corpi di circa 200 civili sotto le macerie dei palazzi colpiti a Borodyanka dai bombardamenti russi”. Il a été découvert par le Borodyanka syndaco, Georgiy Erko, all’inviato dell’ANSA sul posto. “Le numéro du vittime degli occupanti potrebbe essere ancora più alto a Borodyanka e in alcune altre città liberate che a Bucha”, a appuyé Zelensky. Mariupol a “surmonté la phase de catastrophe humanitaire”, è la plainte du sindaco. Selon le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, qui a donné son accord à Bucha “n’est pas un acte isolé dans le cadre d’une campagne délibérée visant à tuer, torturer et stuprare civili”. Il Cremlino n’exclut pas la possibilité d’une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine et que l’Ukrainien Volodymyr Zelensky ne la juge faisable que s’il trouve un accord avec sa voix forte. Il est référencé par l’agence Tass.

Oggi il leader ukrainien, parlant alla tv del suo paese, aveva detto di ritenere possibile che non ci sia alcun incontro. Il Cremlino a également attaqué l’Europe, ‘manca di lungimiranza’, en référence à l’expulsion de la partie diplomatique russe de la diversité du pays européen. “La Russie apportera une réponse pertinente”, a déclaré le porte-parole du ministère Esteri Zakharova. L’Italie a expulsé 30 diplomates russes “pour des raisons de sécurité nationale”, a déclaré le ministre Di Maio. L’ambassadeur de Russie à Rome, Sergueï Razov, a évoqué la « nouvelle détérioration des relations ». La Spagna a décidé d’épeler 25 diplomates russes. “L’Occident est proche de faire peur et de commettre des erreurs économiques contre la Russie, pour résoudre le problème” de Mosca. Le président russe Vladimir Poutine l’a décrit, cité par Tass. La Russie dovrà essere “plus prudente” avec le exportazione di cibo all’estero, “surtout verso i Paesi ostili”, a également décrit Poutine préfigurant une limitation de toutes les exportations. “C’est la guerre de Vladimir Poutine, et il est responsable des atrocités et des dégâts que nous avons vus tout le temps en Ukraine.” Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg l’a dit lors de la veillée du conseil atlantique. “Colpire i civili è un crime di war: tutti i fatti devono essere stabiliti ei responsabili puniti. Gli alleati della Nato sostengono le indagini dell’Onu e della penale dell’Aja”.

« Avec le cinquième paquet non abbiamo finito. La présidente de la Commissione Ue Ursula von der Leyen l’affirme. Arrêtez toute importation de charbon de Russie, donnez-moi accès au port européen par la navigation de Mosca, arrêtez toutes les transazioni riguardanti quattro banche chiave russe. Je suis l’un des piliers de l’illustrateur pacchetto di sanzioni dalla von der Leyen, secondo que si va a colpire l’export dall’Ue alla Russia pour une valeur complessivo de “10 miliardi”. “L’Italie et l’Union européenne soutiennent le peuple ukrainien, in a lotta per la paz e per la libertà. La Commission européenne vient d’annoncer un nouveau paquet de sanctions contre le Mosca. L’Italie est pleinement alignée sur le reste du pays.” Europea e appoggia con vinzione le misure restricttive”. Le premier ministre Mario Draghi l’a révélé lors de la signature du Patto per Torino. “J’enverrai la più ferma condanna del Governo e mi personale per le stragi di civili documentate in questi giorni in Ukraine. Il l’a harcelé avec Bucha, Irpin et dans une autre localité scuotono dans les profondeurs et dans nos cœurs d’Europe et de démocratie convention. Indagini indipendenti Devono fare piena luce su quanto accaduto. I crimini di war devono essere puniti. Il Presidente Putin, the autorità e l’ercito russo dovranno rispondere delle loro azioni”.

RÉSERVATION DE RIPRODUCTION © Copyright ANSA