Ucraina – Il punto delle 17 | Slitta la decisione sulle nuove sanzioni – Mondo

Si de multiples accusations de violences contre la population civile en Ukraine font partie de la truppe russe, alors que les tensions montent autour de la question de la sanction contre Mosca. Pechino chiede agli Usa dimostrare il proprio impegno por la soluzione della crise révoquant le misure imposte alla Russie, et du front opposé le chef de kyiv Zelensky revient pour faire preuve d’indifférence pour “l’indécision” da part de Bruxelles che trova il “consenso” donne une partie de tutti i Paesi membri sul cinquième pacchetto ma rinvia a domani la decisione per approfondire alcune “decisioni tecniche”. Tra i nodi da sciogliere ci sono i contratti in essere tra Paesi Ue e Russia per l’import di carbone.

Mosca intanto fa sapere que i negoziati avec kyiv a continué mais si nous montrons “plus de difficultés” que prévu et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg vous prévient que “nous serons bientôt dans une longue confrontation avec la Russie, pour laquelle nous maintiendrons le sanctionner et renforcer le Nous professons », soulignant que l’Ukraine a « apporté d’urgence un soutien militaire, sia armi pesanti che armi leggere, devant l’Assemblée générale des Nations unies si elle se prépare à voter, compte tenu de sa proposition de suspendre la Russie du Conseil de Les directeurs de l’Union disent Genève.

Je combats la guerre si la voix du Pape s’élève une fois de plus, tenant à la main un drapeau bleu et or, embrasse et combat le perroquet Ucraini fuggiti dal Paese, parle de “crudeltà semper più orrende” et chiede di fermare il conflitto perché ” il sangue” innocente grida fin al cielo”, et en ce moment si vous assistez à toute l’impuissance des Nazioni Unite, perché prévaut la logique de la stratégie des Stati più potenti et des sfere di influenza. Favorable à un stop alle armi s’il enregistre l’initiative du Premier ministre Viktor Orban qui, dans une conversation avec Poutine, a évité de dire “un cessez-le-feu immédiat”, recevant “une réponse positive, plus avec toutes les conditions”, et invitant lui à Budapest invite le chef de la France, l’Allemagne et l’Ukraine.

Sur le terrain de battaglia, le gouvernement de kiev dénonce la comparaison de la ville de Gostomel avec plus de 400 personnes, 15 des enfants qualifiés, et l’arrestation des 15 autres et la parla di pesanti combattimenti ad Est invitant les habitants de la région orientale de Lougansk, Donetsk et une partie de la région de Kharkiv annoncent “évacuer immédiatement” en prévision d'”une nouvelle aggravation de la situation”. La commune de Mariupol fait référence à la ville du martyre et les soldats russes ont avrebbero allestito crematori mobili per bruciare i corpi degli abitanti uccisi e copire le tracce dei crimini contro i civili. Alcuni testimoni raccontano di “terroristi locali” riuniti in forze speciali per “fare il lavoro sporco”. Ancora nel Lugansk, au moins quinze sarebbero reconnaissants in fiamme nella città di Sievierodonetsk, dopo essere stati bombardati dall’ercito russo, secondo quanto riporta il Guardian online che non dà notizia di eventuali vittime. Et le gouvernement ukrainien sait que la truppe d’occupation “ne perturbe pas délibérément la raffinerie de pétrole”, et que l’approvisionnement en carburant n’est pas sûr à pericolo.

Il a continué à accuser Bucha de violence civile contre Bucha, deux fois il a ragazze di età compresa fra i 14 e ei 24 anni hanno denunciato di essere state violente dalle forze russe. Et son propre crime de guerre commis dans la région, le Cremlino revient pour parler de “provocation” et de “messinscene monstrueuse” qui doit être essere chiarita à travers “une enquête objective et indépendante”, accusant les médias occidentaux d’être “complici”. Berlino boccia la versione di Mosca : “non è sostenibile” alla luce delle immagini satellitari che sono state diffuse. Le Premier ministre britannique Johnson classera la ligne de fond qu’il a commise à Bucha “non sembrano molto lontane dal génocide”. Pechino invece invite “tutte le parti a esercitare moderazione” fine to when non saranno diffusi i risultati dell’indagine sulle atrocità avvenute, perché “la verità deve essere scoperta e qualsiasi accusa deve essere bastata sui fatti”.

Une grande attention est accordée à toutes les conséquences économiques du conflit, sia sulla Russie, sia sul reste du monde. La secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, vous avertit que “les actions de la Russie présentent un impact inacceptable sur l’ordre mondial et il y a un impact économique énorme en Ukraine et dans le monde”. E chiarisce che “il Tesoro è impegnato a far si che la Russia sia ritenuta responsabile per le sue azioni in modo che non possa beneficiare de la finanziario internazionale”. Le porte-parole du gouvernement de Mosca, Dmitry Peskov, a insisté sur son commerce et soutenu que la Russie a “tout le rire nécessaire pour rembourser sa propre dette”. Ma insiste: “Comme je remarque qu’une grande partie de la rivière est un bloc d’État all’estero, quindi, si le bloc continue et que les opérations sont effectuées avec une valeur gelée, je lui donnerai un potrebbero essere pay in rubli.” Une cedola de 594,82 millions d’euros provenant d’une euro-obligation en scadenza ce mois-là et en avril 2042 sarebbe infatti stata pagoda da Mosca nella valuta nazionale. Ma secondo Ice Data Services, la probabilité de défaut en Russie d’ici un an est schizzata à 99%.

.

Leave a Comment