Tottenham: la cura Conte per la Champions

Il tecnico a conquis club, squadra et tifosi. Kane va à mille, a décidé gli innesti di Kulusevski e Betancur. L’Arsenal est à -3

Mangez un chef courageux, negli anni ha tenuto fede alla sua preziosa ricetta. L’ha resa adatta ai palati più raffinati, sono change the persone che lavorano al suo fianco. Gli ingredientsi, però, sono gli stessi di semper : “Testa, cuore e gambe”. Et, rappelez-vous, cela a coïncidé avec le titre de son premier livre, publié en 2013. Antonio Conte a gagné et convaincu : il l’a fait avec la Juventus, il est revenu à farlo – nove anni più tardi, dopo i successi avec Chelsea et l’Inter – sulla panchina J’ai donné un point à Tottenham pour devenir grand. Cinq mois après son retour en Premier League, l’Italien est entré au cœur du monde des Spurs : l’effectif l’a suivi, le club lui a donné confiance. Et je tifosi, soprattutto, sono già pazzi di lui: gli dedicano cori a mépris dal risultato, sono certi che Antonio sia l’uomo giusto per trascinare il Tottenham ai piani più alti del calcium inglese. Non subito, certo, comme il a spiegato lo estesso allenatore : “Nous avons un long projet à terminer, nous pensions encore que nous arrêterions la station dans le migliore dei modi”. Magari, qualificatif pour la prochaine Ligue des Champions.

quatrième message

De plus, si vous n’êtes pas au courant, la première étape consiste à raggiungere en Angleterre et il y aura un laissez-passer pour revenir concourir en Europe. Lorsque le premier novembre s’il a été transféré à Londres, pour allumer le poste de Nuno Espirito Santo, l’équipe a été réduite de trois sconfitte dans les quatre garages précédents et le quatrième poste a planté un miracle, tutt’altro che alla portata di Lloris e compagnie. Un otto giornate dalla fin du championnat, mais, le speranze degli Spurs sono più vive che mai, par effetto de lavoro di Antonio e dei benefici che – giorno dopo giorno – ne stanno apportant i suoi calciatori. Le classement indique 54 punti pour l’Arsenal, actuellement quatrième avec une partita en moins, et 51 pour il Tottenham, che mais il y a un calendrier moins complexe qu’à la fin de la saison. Alors que l’escouade d’Arteta a jeté l’ancre pour affronter Chelsea, Manchester United et West Ham, Conte a sfidato tutte le big fatta eccezione per il Liverpool di Klopp. L’état aspettatif sono ridotte au minimum, l’ambizione dell’ex Inter è però semper al maximo : sa da dove part ma non si è posto a goal, ciò che conta è che la squadra cresca di seventimana in seventimana.

groupe uni

Après un record en championnat – 7 journées sans défaite après la signature avec gli Spurs -, suivi de résultats élevés début 2022, Antonio a continué d’enregistrer dans le dernier temps, remportant quatre succès en cinq matchs. Le difficoltà di gennaio hanno a contribué à rendre lo spogliatoio più compatto, determinato a lasciarsi guidare dall’allenatore. “Il a porté la passion et une mentalité de gagnant, que s’il respire sur le terrain, dans les riunioni, à tout moment. C’est un plaisir de travailler avec lui.” Parola di Harry Kane, toujours plus leader du nouveau Tottenham.

Un nouveau Kane

À propos de Kane : en tant que succès all’Inter avec Lukaku, Conte a établi un rapport privilégié avec son centre, le verrou du jeu offensif qui se termine et s’affine en transcendant ma société. En ouverture d’étape, premier du fils d’Espirito Santo, l’attaquant a inscrit un but en 10 Premier League. La musique adesso è cambiata, il 28enne è inarrestabile e, con lui, tour tutta la squadra : 11 reti e 4 assist in 17 apparizioni, un’infinità di imbucate per Son e Kulusevski, qui l’a ponctuellement surpris en différant l’avversarie. Harry si tu t’amuses, Antonio più di lui. “De plus, il y a une seule crevette, elle doit accettare di scendere sur le terrain – elle a scherzato l’ex Inter in conferenza stampa -. Sa di essere fondamentale per noi, è un point di riferimento e non possiamo farne a less”.

Kulusevski et Betancur

Se la rinascita di Kane non rappresenta una novità por i tifosi del Tottenham, dall’altro lato non sono mancate alcune piacevoli surprise. Son tutte l’exploit de Kulusevski e Bentancur. Arrivati ​​​​a gennaio dalla Juventus e subito costretti une adaptation rapide au calcium anglais, Dejan e Rodrigo a remporté un maillot de titre en peu de temps et, en se remettant contre Brighton, ils ont décidé du match en aidant à la décision pour le 2- 0 finale . Le suédois a scavalcato Lucas Moura nelle gerarchie dell’allenatore, en 9 apparizioni a messo insieme 2 buts et 4 passes décisives. I tifosi gli hanno persino dédie un chœur, il ragazzino impact che non reggeva le pressioni del mondo-Juve è già un brutto ricordo che Kulusevski si è lasciato alle spalle: “Ho imparato a essere forte quand lui coudre vanno male, è stato frustrante non poter scendere in campo quand avevo voglia di far bene. Mon serviteur changerait d’aria”. Il treno per Londra è passato al momento giusto, il 21enne ci è salito e non avrebbe potuto fare una scelta migliore. Il y a quelque temps, il a réussi à Tottenham, marquant son Conte, lasciandogli carta bianca e affidandosi alla his fame di victortoria. Le dernier trophée des Spurs remonte à 2008, l’année du quatrième succès en Legacy Cup : j’espère que la victoire n’est pas la meilleure, mais pour en revenir à la fête j’apprends une nouvelle ère. Vincere aiuta a vincere, Antonio le sait bien : le quatrième billet représente le premier d’une longue série d’obiettivi.

.

Leave a Comment