Sei Nazioni, l’Inghilterra non brilla, ma il Galles è domato 23-19

Le but de Dombrandt sème affossare gli ospiti, mais il l’a reproduit avec Adams et Thompkins, ma poi il piede di Smith e le mani di Itoje mettono in salvo la victortoria e il secondo posto alle spalle della Francia

L’Angleterre a battu Twickenham 23-19 par 23-19 au troisième tour de la Sei Nazioni. La deuxième victoire du tournoi a permis à l’équipe de ct Eddie Jones de s’isoler momentanément au deuxième poteau avec 10 points, à -4 de la France (le dernier match à Paris). Il Galles, qui dans la quatrième année recevra la visite du capolista, grâce au point de bonus aggrancia la Scozia un quota 5. Dans le match qui domani complétera le tour, l’Irlande (6 points) ospiterà l’Italie et prouvera à mettersi davanti agli anglais I. Il Sei Nazioni si fermerà quindi pour la deuxième et dernière semaine de la trêve.

Mischie

Un tenuto d’Alex Cuthbert provocate da Maro Itoje appena fuori dai 22 provoque la punizione avec laquelle Marcus Smith sblocca il risultato al 3′. La situation est presque identique et presque dans cette position après trois minutes, mais Taine Basham s’est engagé à l’échec sur le terrain, Smith le signant 6-0. Il Galles si pianta poi par diversion minuti all’angolo verse la bandierina di destra at 5 metri, ma punizioni guadagnate con la mischia e con la maul vengono vanificate da una touche buttata via. Dall’altra part la terza infrazione a terra gallese non causa danni, vu que stavolta Smith manca il bersaglio. Un assaut anglais sur la ligne d’arrivée porte Charlie Ewels à sfondare, mais la deuxième ligne anglaise ne risque pas de schiacciare aussi à cause du colpo sul braccio (evidenziato dal Tmo) che glila Liam Williams: per l’extremo gallese arriva il cartellino giallo. La position s’invite sous le couvert, mais l’anglais rifiutano la punizione e vanno per la mischia, seulement cela aussi, comme le précédent en faveur des Galles dall’altra parte, non trovano una chiara letura dell’ingaggio, con l’ l’arbitre Mike Adamson m’a encore puni et m’a ramené à la maison. Et il Galles respinge l’attacco senza danni, “mangiandosi” même 2 minutes d’infériorité numérique. Al di là delle mischie incomprensibili e delle touche sbagliate, il gioco reste confus e spezzettato : a giocate da funamboli (pochine in realtà), i giocatori di entrambe him parti alternano errori inspiegabili (molti di più). Alla mezz’ora Basham a commis une autre erreur dans le ruck et Smith a signé le 9-0. Avec le dernier possesso du temps, l’anglais Guadagnano a mesuré sa mesure et sonné bien à un but passo dalla, l’infrazione gallois interrompt l’attaque, lui permettant d’informer Smith d’infilare i pali per il 12-0 sul quale si va au riposo

il met et il enregistre

La réponse si je l’ai fait avec le premier but du match : les Galles ont eu une touche nei pressi dei suoi 5 metri diffensivi, il lancio però è troppo lungo y in fondo agli schieramenti è a fulmine to raccoglierlo the number 8 English Alex Dombrandt, who sprinted and riesce ad allungarsi a schiacciare nonostante il tentative disperato di placcaggio di Taulupe Faletau. Mais à la 54′, Galles tombe finalement sur un hic : une splendide attaque à la 22 se traduit par une splendide passe de Tomos Williams pour pêcher longuement Josh Adams, qui peut sprinter jusqu’à la ligne d’arrivée. Il Galles ci crede e torna subito ad assediare i 22, conquiert un paio di punizioni, poi alla findare da short è il centro Nick Thompkins: Dan Biggar rate la première transformation, poi infila la seconda per il -5. L’Angleterre a schierato oggi medio de mischia titolare Harry Randall : la 24e année des Bristol Bears a grandi au rugby au Pays de Galles, au Llandovery College, tout comme les malheureux capitaines Alun Wyn Jones et George North. Le sfide con l’Inghilterra sono vissute dai gallesi avec une rivalité féroce et une loyauté incrollabile, ma crediamo che oggi quella dell’allenatore Iestyn Thomas sarà stata messa a dura prova vedendo scendere in campo in maglia bianca il suo ex allievo. “Sarei felice di vedere Harry giocare bene…”, y a-t-il dit en veillée. Né à Slough de parents anglais, Randall a déménagé dans la vallée d’Amman à l’âge de 4 ans et il a commencé à jouer au rugby. Pendant 3 ans, elle a étudié Llandovery, première à être transférée au Hartpury College à 17 ans. Elle s’est tournée vers les moins de 16 et 18 ans du Pays de Galles, première à se décider définitivement pour l’Angleterre : elle est toujours intervenue pour se sentir anglaise. La question du scelta est però léguée à un giudizio degli allenatori dell’academy degli Scarlets, che ritenevano troppo slow nel passaggio e piccolino, e che spinse a trasfersi ad Hartpury. Avec je suoi 173 cm. pour 79 kg. Apparemment abbastanza minute rispetto agli standard du rugby international, ma Harry ne a fatto la sua forza, imparable pour sfruttare ogni più piccolo spazio. “Les gens – ricorda il son ancien allenatore Thomas – étaient nerveux à cause du fait que Randall giocasse contro ragazzi plus grandi di lui e molto plus grossi di lui. Gli avversari lo vedevano como una victima da distruggere, ma ovviamente queto was plus facile a dirsi che a farsi… Non riuscivano to turn it on. Chi se l’è lasciato scappare dovrebbe mettersi le mani in testa per la dispersazione, esta demostrando che hano commesso una stupidaggine”. Thomas Ricorda parlait également couramment le galicien Randall. Sa famille vit à Galles où il exerce une activité spécialisée dans la construction du tetti. Le jeu se termine à 62′, quand il a marqué le deuxième but galicien, quand il a posté Ben Youngs, qui a écrit une page d’histoire : avec la casquette du 32e milieu de terrain des Leicester Tigers raggiunge quota 115, staccando une présence légendaire pilone Jason Leonard per diventare così il giocatore con più presenze nella storia della nazionale inglese.

fin

Tra il 68′ et il 72′ Smith infilas due piazzati che riporano l’Inghilterra à une distance de sécurité. Quasi allo scadere i gallesi da touche attaccano poco fuori dai 5 metri, une décision anglaise arrive davanti ai pali et le substrat médian de mischia Kieran Hardy bat rapidement en soi stesso, surprenant gli inglesi et infilandosi a schiacciare in mezzo a quattro maglie bianche, avec Biggar che se transforme par il -4. Si vous pouvez faire un dernier coup avec le chronomètre rouge, les Galles doivent partir le 22 et risquer un peu de terrain, car la capitaine anglaise Courtney Lawes tente d’interrompre un passage en commettant une avance volontaire qui permet aux Gallesi d’I ira lancer une touche sur la ligne de 10 metri, ma 4 minuti oltre l’80’ è Itoje to rubare a pallone in ruck ea mettere fine alla partita.

.

Leave a Comment