Scudetto Milan: le pagelle, Maignan e Leao super – Calcio

PIOLI 10: dopo 11 anni se il Milan revient à sollevare lo scudetto è soprattutto merito suo. Un brin psychologue, il se risque à guider un groupe de ragazzi giovani et inexpérimentés dans la conquête du titre. Elle a volé sous haute tension avec l’Inter, et les Rossoneri n’ont pas supporté la pression et se sont opposés les uns aux autres et ont prévu qu’ils étaient favorables. Un excellent travail de Pioli qui est riuscito pour sgrezzare i talenti in rosa da Leao e Kalulu, da Tomori a Tonali.

MAIGNAN 9: un’eredità pesantissima gestita in the migliore dei modi. Maignan tourne sur le poteau de Donnarumma, drapeau du club, ma nessuno ne sente la mancanza. Un gardien avec le pied du milieu de terrain, capable d’envoyer un but avec la rimessa en arrière-plan. Dans le moment difficile, c’est lui qui sauve le résultat avec un grand fracas. Il miglior aquisto del nuovo Milan.

KJAER 6: titre indiscuté comme central di difesa, au début de 2022 remédier à la rupture du legamento del ginocchio nella partita contro il Genoa. S’il opère et reviendra à l’étape suivante, avec un tricolore sur son petto.

TOMORI 8: Un investissement important pour le ma ripagato de Milan avec des performances toujours croissantes. Riesce to far coppia sia con Romagnoli che con Kalulu senza scomporsi e suoi recuperi sono stati spesso provvidenziali. Semper efficace a rimediato seulement quattro ammonizioni in campionato pur facendosi carico delle sorti della difesa.

KALULU 7.5 : da riserva a titolare, la crescita di Kalulu è forse quella plus évident tra i rossoneri. Un peu dans difficoltà ad inizio stagione nel ruolo di terzino destro, acquista maggior consapevolezza da difensore centrale et insieme e Tomori protège l’arrière-garde rossonera.

ROMAGNOLI 6.5: une étape haute et basse pour le capitaine de Milan qui se saluera avec la conquête du trophée. Quel problème physique ne complique pas le stage ma Pioli alla fine gli preferisce Kalulu.

THEO HERNANDEZ 7.5 : une fréquence de son fascia sinistre, son caractère fort et son pied rapide créent une relation presque imbattable avec Leao. Terzino di spinta, moderne, à l’attitude offensive est frais de fin 2026, l’une des capitales de ce Milan.

BALLO TOURE’ 6: ce n’est pas facile, forse quasi impossible, ritagliarsi spazio quand dans votre ruolo gioco Theo Hernandez. Ma est une alternative en cas d’urgence malchanceuse.

CALABRIA 7 : tenace et instable, Calabria macina chilometri sulla fascia destra senza poter comptera sa una spalla fissa come può fare invece Theo con Leao. Le titre inamovible est le protagoniste d’une grande scène à la fois pour attirer l’attention du club de haut niveau.

FLORENZI 6.5 : A 31 ans, il a soutenu la cause de Milan et a montré l’attaque stesso alla cause di semper. No si risparmia mai, venez quand il récupère dans le temps record dall’operazione al meniscus pur di esserci nelle ultime partite, après le retour avec un grand but contre Vérone.

BENNACER 7: une certitude, souvent c’est lui pour mettre l’ordre nei momenti di confusione. Trouvez le bon sentiment avec le partenaire de distribution de Tonali, tandis que la Coupe d’Afrique senza contraccolpi e Pioli sa di potersi semper fidare di lui. Sono poche le partite sottotono dell’algerino, épingle fondamentale du gioco rossonero.

TONALI 8 : emblème de Milan, l’idole des tifosi que l’on imagine avec le fascia sur le bras. Tifoso rossonero fin da bambino, si è ridotto l’ingaggio pur di restare. Rapprésente l’esprit du nouveau Milan, fier et prometteur. Et quand Tonali a trouvé le moyen de marquer, il a toujours été décisif comme il l’a été avec la Fiorentina et la doppietta de Vérone.

KESSIE’ 6.5 : le sua non è una estagione esaltante como quella passata ma non si tira mai indietro. Pioli spesso lo schiera sulla trequarti, posizione che non gli rende merito ma l’ivoriano no si compone. Dopo le scudetto sera ajouté à la destination de Barcelone, ​​le énième transfert au paramètre zéro que scatena la rabbia dei tifosi et le club dovrà muoversi pour le remplacer décemment.

BAKAYOKO 5 : da gennaio not has più data il suo contributo alla cause. E’ rimasto fuori sia par malheur sia par scelta tecnica. Lontano dal giocatore que s’il a été vu en passato in rossonero, son futur sarà lontano da Milanello.

KRUNIC 6 : il n’est pas simple de travailler sans continuité et Krunic alterne entre de bonnes performances et de nombreuses erreurs. Senza lamentarsi, si mete always a disposizione di Pioli ma alle volte serebbe qualcosa in più.

DIAZ 5.5 : un début de saison excitant, dû au Covid et à la nécessité d’améliorer la condition. Le fantasme du numéro 10 est mancata Milan et le club décidera de le combattre.

SAELEMAEKERS 6: Paisible quand non-trova spazio, toujours disponible quand chiamato in causa arrive. Pioli l’alterne à Messias, il passe en méta stagione, car s’il déchire avec prouver toujours son soutien.

REBIC 5.5 : une saison complexe, costellata da infortuni che nongli permettono di recuperare smalto e continuità. I suoi forfait obbligano Pioli a scelte obbligate in attaco. Bonne partie, marquant un but contre Anfield hier soir à cause de la chaleur, le forse perdu a donné un peu de fiduciaire plus finement, avec la fatigue, il a rendu l’état.

MESSIAS 6: la favola di chi crede in un sogno, affronta la vita con umiltà e poi come ripagato with a goal against Atletico Madrid in Champions League. Un exploit qui a donné à Messias dell’incredible ma è mancata un peu de continuité. Pioli gli ha concesso spesso hasard, maintenant bisognerà capire se c’è anchor spazio per lui nel Milan.

LEAO 8.5 : vitesse, dribble, imprévisibilité, Leao est le joueur de più de Milan, qui regardait invidiano. Non compiuto neppure 23 anni, a marginali altissimi di crescita e quest’anno ha tenuto alte le sorti dell’attacco rossonero senza poter mai riposare. E’ l’arma in più di Pioli.

IBRAHIMOVIC 7: A 40 ans, je ne vois pas la suite d’une fenêtre et quest’anno Ibra a fait son chemin et continue avec tant d’acciacchi. Ma nessuno come Zlatan sa far raise the asticella, nessuno come lui sa caricare e ottenere il massimo della professionalità dai compagni. In a gruppo giovane la sua guida all’interno dello spogliatoio è fondamentale. Et maintenant qu’il a sacré le fils de Je reviendrai gagner avec Milan, va-t-il se décider à trancher ?

GIROUD 7.5: quand le forfait de ski gli altri davano, lui a toujours risposto présent. Gli è estato affidato l’attacco e il francese ha found the via del gol ma saputo ache build con i compagni di cast. Il est arrivé à Milan en tant que champion de la Ligue des champions avec Chelsea et champion du monde à Carica avec la France et la première année en Serie A, il a également conquis le scudetto. Quand dit-on Dna vincente.

Leave a Comment