Risultati playoff Nba: Miami batte Atlanta, male Gallinari

L’azzurro (2 points, 0/6) gioca la sua peggior partita dell’no da titolare e non riesce ad aiutare gli Hawks, travolti in gara-2 dai 45 punti della stella degli Heat. Venerdì gara-3 en Géorgie

Jimmy Butler est toujours là pour faire la différence. “Quand il est partita da vincere, Jimmy sait toujours ce qu’il a à faire. Cela fait partie de son génie”, explique l’entraîneur Erik Spoelstra, qui a rejoint Dwyane Wade et LeBron James. En gara-2 contre Atlanta, Butler a fait la différence avec un jeu d’élite de son côté et sur le terrain, avec un show offensif de 45 points, enflammant qu’il a tiré sur beaucoup et a volontairement démissionné pour coinvolgere i compagni. J’ai tiré de manière décisive Miami grâce à lui doma 115-105 gli Hawks, molto plus battaglieri della disastrosa gara-1 ma comunque sotto 2-0 nella serie. Stavolta sul bank degli imputati ci finisce anche Danilo Gallinari: dans son premier match avec Miami, elle était la plus grande de ses fils, dans ce second il était parti avec 2 points et 6 erreurs ses 6 du terrain sa pire partie de l’année du titre . Venerdì, in gara-3 ad Atlanta, gli Hawks avranno bisogno di lui.

spectacle de majordome

Miami est venu grazie au spectacle de Jimmy Butler. Atlanta a giocato molto meglio in difesa, ma Jimmy sembrava sempere sapere chose fare, come infilarsi al ferro or eat fare malissimo da tre. “A vincent, a giocatore d’elite his entrambi i lati del campo – continue Spoelstra nell’elogio della sua stella – Jimmy sa come vincere e come aiutare le sue squadre a farlo, sa come fare the right thing at the right moment. Ci ha guidato, ci ha tenuto organizzati in attaco igning decisions in fretta e in difesa ha tenuto a bada chiunque”. Butler est à un crescendo parfait, avec 15 points du troisième quart buoni pour l’amende à +16 et cela en finale pour avoir une mauvaise victoire à Atlanta. “Non ho deciso di chiudere la partita, è estato un crescendo di squadra ed è capitato che fossi io a fare canestro – spiega Butler da perfect leader -. vincere, non che sia io a mettere i canestri decisivi”. Gli altri Heat n’avait pas de partita di sustanza, jouant le meilleur rôle de la loro possibilità il ruolo di attori non protagonisti (menzioni d’honore per Max Strus, important avec son triple rêve au troisième quart, et Gabe Vincent, il migliore nella confesse son Trae Young): è quelo che rende especiale Miami, avere a gruppo profundo que conosce il proprio ruolo. E che sa che deve suit Butler.

sous 0-2

“La différence, c’est qu’on n’a pas grand-chose à voir avec ça : je n’avais pas de fesses à 19 ans, et je n’ai pas pu gagner les playoffs”, se console Nate McMillan. Je ses Hawks n’ont pas progressé vers gara-1, ils ensemencent cette escouade qui pourrait donner la peine alla numéro 1 dell’Est en saison régulière, mais au moment décisif qualcosa n’a pas fonctionné. Gallinari est l’une de ces choses: ancora titrera l’autre dans le quintette de John Collins, Gallo ne pourra pas trouver un rythme offensif de manière alternative pour donner un coup de main à l’équipe, autant que l’entraîneur McMillan en quatrième période qu’il a a duré dans la panchine. Atlanta est formidable quand il y a un réalisateur alternatif à Young : si je l’ai vu en quatrième période, quand il est accédé par Bogdan Bogdanovic (19 de ses 29 points) et que l’attaque d’Atlanta est moins stangante autour de Young. La star des Hawks est partie avec 25 points et 7 passes décisives, riuscendo molto che nella disastrosa gara-1 ad uscire dalla morsa della difesa di Miami, ma ha sulla coscienza ache 10 palle perse, il signal della sua incapacità di far la cosa giusta au bon moment, di coinvolgere i compagni when gli avversari chiudono su di lui. Si dans gara-3 alla State Farm Arena riuscirà trovare il modo di farlo, Atlanta avrà une chance de reprendre la série.

la fête

Équilibre soudain, avec Atlanta répondant au colpi de Miami et Butler et dopo aver condotto par bonne partie du 2e quart-temps (à 31″ de l’intervalle d’arrivée de la lunetta également gli unici point di Gallinari dans le match) devient negli spogliatoi sotto 56 – 54. Strus è la scintilla qui accende gli Heat avvio di ripresa, une explosion que Butler nourrit de son beau talent à 94-78 que Martin signe de 3 à 8’48” dalla fine. C’était Atlanta s’il l’a fait, avec Bogdanovic che piazza un canestro dietro l’autre et a réduit le beau divario à 104-101 avec 3’16” da giocare. Seulement que Butler a toujours fait la bonne chose, et il a signé et canestri qui a consigné Miami 2-0 dans la série.

Miami: Butler 45 (11/18 da due, 4/7 da tre, 11/12 tiri liberi), Herro 15, Strus 14. Rimbalzi : Dedmon 9. Assist : Butler 5.

Atlanta: GALLINARI 2 (0/2 da due, 0/6 da tre, 2/2 tiri liberi), 6 rimbalzi, 1 passe décisive, 1 reprise en 21’41”. Bogdanovic 29 (7/8, 5/10), Young 25, Hunter 16. Rimbalzi : Collins 10. Assist : Young 7.

.

Leave a Comment