Respirazione e mindfulness, anche nel surf sono importanti. Parola di Kelly Slater

Davanti alle sfide dell’oceano, un esprit concentré qui fera la différence après avoir gagné et perdu

Antonio Muglia

Les aveux de Slater

« La mattina prima della gara la mia fidanzata mi ha detto ‘respire, ne pense qu’à respirer, reste concentrée et concentrée sur le présent, tout ce que j’ai à faire. Così sono andato fuori in mare e respirateur non ho fatto altro che et mûrir à moi stesso di avere fiducia ». Parole di Kelly Slater, interviewé par l’incroyable victoire dans la finale du Billabong Pipe Master, le tappa hawaïen du tour de surf professionnel s’est tourné vers Gennaio. Le più ambita, temuta e rispettata. Slater, il y a cinquante ans compiuti pochi giorni dopo la victortoria, il surfista più forte di tutti i tempi, has così sdoganato evenche nel surf l’importance et le pouvoir de la respiration, et più en général della mente. C’est une question complexe, difficile à simplifier, fondamentalement pour les sports qui sont toujours plus spesso soffrono di short circuit tali da portarli lontano delle gare. Gli esmpi célèbre sono tanti, de la gymnaste Simone Biles, qui a donné un laissez-passer aux Olimpiadi di Tokyo, mais au monde du tennis avec Poisson mardy, le premier à parler publiquement du problème des attaques de panique. E récemment aussi dans le surf, avec le rythme de Gabriel Medina, lui a donné le premier tappe du tour. Un esprit déséquilibré et la capacité de se contrôler et de gérer l’anxiété ou les pensées négatives possono fare la différence tra una victoria e una sconfittaaprès une carrière porteuse de succès et de retraite prématurée.

LE REMPLISSAGE D’EDOARDO PAPA

Aussi je surfisti italiani che si affacciano al mondo profeistico lo sanno y si fillano a 360 degrés. Nella loro routine non c’è tant la préparation physique et que tecnico-tattica, ma aussi a’attenzione alla mente. dans le cas de Edouard Papeclasse 2001, du groupe sportif Fiamme Oro de la Polizia di Stato, qui a emprisonné un percorso avec Luca Minichino, coach respiratoire et co-fondateur du centre OxyLab360 insieme allo psychologue Alessandro Romagnoli. Minichino est un entraîneur avec une grande expérience, basé à Milan, et n’est toujours pas seul dans le sport, mais aussi manager, athlète amateur ou personne en communication qui regarde simplement meglio. « Partiamo donne un présupposé : ognuno di noi respire dalle 20 alle 30 mila volte al giorno, ma nessuno ci ha detto come si fa, je sais si tu respires par le nez ou par la bouche, ou quelle est la respiration la plus fonctionnelle ou la technique de bien-être. Credo che regole basilari dovrebbero essere insegnate ai bambini. Je sèmerai banal ma une consapevolezza de notre système respiratoire può apporter un grand bénéfice alla notre salut”, racconta Minichino, qui est aussi Instructeur en pneumologiela technique utilisée par Kelly Slater et créée par Stig Severinsen.

le pouvoir de l’esprit dans le surf

“Non, nous avons travaillé sur ses différentes dimensions, mais dans ce domaine, j’ai collaboré avec Edoardo Papa abbiamo noto che nel surf comte soprattutto l’aspetto mentale, qui gère le stress et les émotions. lavoriamo sul moment présent, a concetto della mindfulness, quindi sulla concentrazione e sull’intuito. Questi aspetti, e quindi un’attenzione focalizzata al respito, si racchiudono nell’obiettivo di far sattare il couler, il flusso, cioè la concentration complète son ciò che si sta fando”. Je pensais negativi però possono essere semper dietro l’angolo. È proprio lì che possono essere utili queste pratiche. “Noi forniamo agli atleti diverses techniques respiratoires. Basé sur toutes les sensations que si je vis dans la technique gara possono attingere alla adatta, pratiquez-la et rimettersi in focus”, spiega il coach. De cette façon, si vous l’évitez, cela ne dérive pas de la négativité et s’il affecte votre esprit binaire de la concentration.

insigne de slater

“Ma respiration m’aide physiquement, mais j’ai fait un grand pas en avant pour vivre mentalement en pleine conscience”, confirme Edoardo Papa, qui a commencé son voyage ce matin. Une formation sul respiro dura dalle 8 alle 12 soixante-dix. Comes richiesta a practice giornaliera, ma i benefici sono assicurati. Un athlète amateur, par exemple, aura une large gamme de minutes ; Parmi un athlète professionnel, racconta Luca Minichino, vous remarquerez la différence dans la compétition. Resta il dubbio : Kelly Slater a-t-elle trouvé un vin parfait ? Dur à dire. Ma gli addetti ai lavori hanno sempre notato il suo le langage du corps pendant le garage Décisif, digne de confiance, voté alla victortoria. Aussi, lui a-t-il avoué aussi : il s’est lâché je pensais respirer.



Leave a Comment