Pallavolo A1 donne Conegliano prima, Trento e Roma in A2

Finita la stagione regolare, secondo posto per Novara. Playoff al via le week-end prochain

Bergame-Conegliano 0-3
(13-25 26-28 16-25)

Festa par due. Conegliano vince e rencontré al sicuro il primo posto en saison régulière (3-0), Bergame offre alla salvezza voyant que l’antagoniste ne risque pas nell’operazione-sorpasso. Finale longtemps prévisible, sul versante orobico, dalla sensation di liberazione donne un grand poids così. Avec l’armure vénitienne qui, chantant sa chanson, vaudra son caractère non paragonabile au respect d’une aventure qui, comme encore une fois, ne pouvait qu’espérer avoir « l’argent alla radiolina » en attesa di liete novelle. Che sono arrive. Con il fiato sospeso, con qualche ruzzolone e ghost di troppo che ha messo una massiccia (ed Evitabile, 6 punti su 6 lasciati negli scontri diretti con Trento in primis) dos difidele nella coda. À la fin è miel per entrambe le contendenti.

Il Palasport orobico si è trasformato, in the giorno del provvidenziale ritorno a 100% della capienza, nella cornice-omaggio so much por el padrone de casa quanto por el ospiti catalizzatrici como poche in termini di appeal. Un su tutte ? Lapalissiano: Paola Egonu, all’ultima en saison régulière en Italie qui ne ralentit pas tellement neppure per sbaglio et pâlit sa supériorité qui, à elle seule, vaut le prix du gros billet. la fête? Dans le respect des cavalli dans le moteur. Tant pour donner une idée que la partie du cœur est caractérisée par 90 % de riz, 71 % d’attacco avec Fahr che mette subito minutaggio précieux et pur il 100 % (4 points) et Plummer che stampa l’85 % avec 6 points . Bergame chiude à 13 et più di questo difficile prétendre venete toccano certe punt di rendimento. Ma le rossoblù non sono per nulla arrendevoli e ache per merito di a trascinante piazzano publico a paio di break alla ripartenza por poi avere ache la forza di risalire da 20-23. Dopo due palle-set non sfruttate però è un doppio pared di Fahr su Lanier che fissa lo 0-2. Ça mais la sensation dans le frangent c’est le gros score à enregistrer par Paola Egonu mais il n’y a pas un peu de record : 15 points à 71%, au bout du fantasme. Bien que légèrement hésitant dans la période précédente, Imoco s’est restabilisé et valorisé immédiatement 4-0 et ce à cause de la détonation soudaine de Sylla. Ma è alle 22 che, avec les nouvelles du succès de Monza su Trento, che Bergame trova la sua vittoria. Qu’il vaut la peine de rester en A1 pendant que Conegliano augmente et tourne et s’il présente, in vetta nonché da favorite, à la post-saison et alla corsa scudetto. Avec i tifosi ospiti che inneggiano a Bergame (chapeau !) e le rossoblù en curva to festeggiare con la Nobiltà.

Trentin-Monza 0-3
(22-25, 22-25, 27-29)

Monza reste sur le podium de cette saison régulière, affichant le succès final qui vaut la rétrocession du Delta Despar Trentino. Le 3-0 ai piedi delle Dolomiti, infatti, condanna le gialloblù di Matteo Bertini al ritorno in A2 dopo due anni nella massima serie. Et maintenant si apriranno giorni caldi e delicati: in settimana infatti sarà tracciato il futuro della squadra trentina e si parla di una svolta clamorosa arrivo. Dans le champ décisif et 20 points de van Hecke et 13 de Davyskiba, alors que dans la rangée d’un Delta Dispatch qui n’avait pas beaucoup d’amende alla fine non sono bastati et 29 points en raison della coppia Piani-Rivero : 14 pour l’opposto 15 e par la schiacciatrice.

In avvio i sestetti sono quelli attesi alla vigilia e fine al 12-12 è una bella battaglia. Monza risque de trouver une plus grande efficacité en attaque avec son avantage, Trento près de molto Piani ma appena le brianzole allungano (13-16) entraîneur Bertini deve chiamare temps mort. Je l’ai invité à trouver le guizzo de 14-20, le Delta tentera de résister en fin de set uniquement pour dimezzare le divario. Pratiquement, cela est copié si on le voit dans la deuxième partie, dans laquelle le Delta Despar riesce to rimaner in scia alle ospiti nella prima fait partie de l’ensemble. Piani e Rivero sono per Raskie i punti di referimento principali lorsqu’il tente d’attaquer, Ma Monza allunga (17-21) lui-même lorsqu’il sert. Il est le colpo di piede sull’acceleratore che, di fatto, ipoteca il secondo parziale per Monza. Le troisième set est pour l’emblème de l’équilibre : avec i due soixante à braccetto pratiquement depuis le début alla fine, avec allunghi et contre allunghi da ambo le parte. Ai vantaggi Monza chiude i giochi, tandis que Trento doit assaporare l’amaro sapore della retrocessione.

Chieri-Novare 0-3
(12-25, 19-25, 21-25)

Un derby pratiquement unique qui a eu lieu entre la Reale Mutua Fenera Chieri et Igor Gorgonzola Novara qui a finalement gagné avec une victoire de 0-3, et qui n’a pas considéré en toute sécurité le match joué pendant seulement 10 jours. A finale di stagione degno delle migliori serie tv, innanzitutto perché était un derby, giocato a finalement davanti 100% du public de la PalaFenera, così come in tutti i palazzetti italiani, e poi perché décide le sorti di entrambe le formazioni per la classifica finale , en vue des éliminatoires.

Dans le premier ensemble Chieri parte contratta e subisce l’1-4 iniziale per cominciare poi piano piano a ritrovar il proprio gioco, seppur semper costretta a inseguire le avversarie. Des chiffres décidément peu mis en évidence par le ragazze blanc que chiudono avec un pourcentage d’efficacité d’attaque ajouté en négatif et devono arrendersi sul 12-25 sotto i colpi di Bosetti e Karakurt in primis. Une situation n’était pas différente en seconde période, lorsque l’entraîneur Bregoli a dû appeler son deuxième temps mort discrétionnaire de 6-10 à fermer pour contenir tous les changements. Dopo aver rivisto décidément la liste, si dans la distribution schiacciatrici che centrali, le padroni di casa riescono a spingersi fin sul -1 (18-19), ma è proprio nella partie finale de l’ensemble que Novara esprime il proprio gioco e conquista così il secondo parziale 19-25, appréciant soprattutto ricezione e difesa.

Le troisième set a commencé à parità avec Chieri capable de trouver des ajouts avec son premier point de vue dans le match sur 8-6. Novara répond soudainement par une pause qui l’amène dans pochissimi scambi avanti di tre punti, élevant complètement la situation et l’ambiance du palazzetto. Changement d’ancre à travers la rangée blanche qui a résisté à tous les spinta avversaria ma che non riscono mai a trovare l’inerzia giusta per fill the svantaggio e rispondere in tone nei fondamentali. Alla fine le ospiti chiudono 21-25. L’award de mvp revient à Ebrar Karakurt qui contribue, avec 17 points et 41% en attaque, à la conquête des trois points fondamentaux d’affilée dans ce dernier tour de la saison régulière.

Leave a Comment