Nastase, Muster, Nadal, i signori dello Slam Rosso. Tsitsipas ci punta

Vincere Montecarlo, Rome, Roland Garros en une seule stagione resta un’impresa storica, riuscita solo a tre giocatori. E ora il greco ci spera…

Pour la deuxième année consécutive, Stefanos Tsitsipas a remporté Montecarlo et s’il a lancé l’impossibilité de réaliser le Slam Rosso, il a remporté la victoire dans son stadium du Country Club, au Foro Italico et à Roland Garros. Questo magico tris è riuscito soltanto a tre giocatori. Il primo è estato Ilie Nastase dans son meraviglioso 1973, eh bien il a touché Thomas Muster en 1995 et l’infini à Rafael Nadal qui l’a complété en plus 6 fois : en 2005, 2006, 2007, 2010, 2012 et 2018. En 2010, il a été riuscito ad aggiungerci anche il Masters 1000 di Madrid en signant une copie, pour le tennis contemporain, destinée à rimaner ineguagliata per secoli.

nastase

Le Roumain Ilie Nastase a divorcé en 1973, le cousin à faire partie de ce club. Aveva già vinto quattro titoli in stagione e le due edizioni precedenti di Montecarlo surpassant la finale de 1971 Tom Okker et dans celle de 1972 Pala Frantisek. Le match a commencé avec trois battendo Marcello Lara, Peter Szoke, Harald Elschenbroich, Patrick Proisy en demi-finale et Bjorn Borg (6-4, 6-1, 6-2) en finale. Quattro seventimane dopo s’il a présenté beaucoup de favoritisme, et épreuve de série numéro 1, à Roland Garros qu’il l’avait vu perdre en finale en 1971 face à Jan Kodes. L’impresa del rumeno lasciò tutti a bocca aperta perché trionfò senza muertere set, imprimé mai riuscita in passato; Dans la phase finale, il a battu Roger Taylor en quart, Tom Gorman en demi-finale et Niki Pilic en finale par 6-3, 6-3, 6-0. Au Foro Italico, cette année-là est venu à Giocato dopo Parigi, la musique n’a pas changé, mais contrairement à Monte Carlo et Parigi, Nasty a été contraint d’abandonner un set de paio di à Paolo Bertolucci en demi-finale (l’azzurro finì per arrendersi 6 -3 à cinquième). Et il giorno dopo il rumeno, avec un triple 6-1, a renversé le Spagnolo Manolo Orantes.

RASSEMBLEMENT

En 1995, il a joué Thomas Muster. À Monte-Carlo, le rischiò autrichien più volte di uscire. En demi-finale, contre Andrea Gaudenzi, Thomas est venu dans le premier set, car ils sont venus avec une forte attaque en février : Gaudenzi est arrivé 7 fois en raison de la conquête du deuxième set mais ce n’était pas au degré d’oser le colpo di grâce et persévérance 6-3, 7-6. A la fin du match Muster come ricoverato in ospedale, ma il giorno dopo s’il s’est présenté ponctuellement alla sfida avec Boris Becker. Bum Bum a volé en raison de l’amour et dans le quatrième set, il est arrivé à Giocarsi, avec le service à sa disposition, une double balle de match. Sul primo sparò out a seconda palla di servizio at 196 km/he sul secondo Muster chiuse with a driving trick; L’incontournable tracollo del tedesco a permis à Muster di vincere il tie-break e poi dilagare 6-0 au cinquième. Roma a battu Chang nei quarti, Ferreira en demi-finale et Burguera en finale, Parigi battè Solves, Pioline, Carlos Costa, Medvedev, Albert Costa, Kafelnikov et Chang en finale. Le match le plus compliqué a été au quatrième quart contre Albert Costa (avancer une pause au début du cinquième set) et la première partie de la finale avec Chang qui a en avvio échappé à une première pause pour venir tritato 7-5, 6-2 , 6- Quatre.

NADAL

Au printemps 2005, le monde a atteint Rafael Nadal et allora l’Espagnol a frénétré tous et record possibilis. Nessuno, le cousin de lui, a été choisi pour remporter le tournoi de Montecarlo pour 6 volte (Reginald Doherty a cavallo tra Ottocento e Novecento), nessuno gli Internazionali d’Italia pour 3 volte (Drobny, Mulligan et Muster) et nessuno il Roland Garros per più di 6 volts (Borg). Ma oggi il nome di Rafa è présente 13 volte nell’albo d’oro de Roland Garros, 11 volte in quello di Montecarlo et 10 nella cup destiné au vainqueur du tournoi Foro Italico. E la storia non è finita anchor.

EN CARRIÈRE

On pense qu’il sera terminé dans l’arc d’une seule étape (en réalité en raison de la rareté), nous analyserons si le Slam Rosso a été réalisé dans l’arc de l’ensemble du porteur, le casting des giocatori s’il s’étend de 3 à 13. La première fois que j’entrerai dans ce club fut Jaroslav Drobny en 1951, par Nicola Pietrangeli en 1961, Ilie Nastase en 1973, Bjorn Borg en 1977, Guillermo Vilas en 1980, Ivan Lendl en 1986, Mats Wilander en 1987, Thomas Muster en 1995, Gustavo Kuerten en 1999 , Juan Carlos Ferrero en 2003, Carlos Moya en 2004, Rafael Nadal en 2005 et Novak Djokovic en 2016. Par nombre de complessivi de tornei vinti (Montecarlo, Roma e Paris) Nadal éloigné avec 34 centri (11-10-13); deuxième Bjorn Borg (3-2-6) avec 11, Novak Djokovic (2-5-2) avec 9, Nicola Pietrangeli (3-2-2), Ivan Lendl (2-2-3) et Thomas Muster (3- 3-1) avec 7, Ilie Nastase (3-2-1), Mats Wilander (2-1-3) et Gustavo Kuerten (2-1-3) avec 6, Jaroslav Drobny (1-3-2) avec 5 , Guillermo Vilas (2-1-1) et Juan Carlos Ferrero (2-1-1) avec 4 et infine Carlos Moya (succès dans un autre tournoi) avec 3.

.

Leave a Comment