Mondiali, qualificazioni Sudamerica: Perù allo spareggio, Cile e Colombia out

Lapadula trascina i suoi al successo sul Paraguay: priez si giocano il viaggio au Qatar contre la victorious tra Emirati Arabi e Australia. La Nazionale di Sanchez et Vidal sconfitta à domicile dall’Uruguay : fuori dal Mondiale pour le deuxième tour consécutif. Éliminer aussi la Colombie. Il Brasile a passéeggia également en Bolivie, selon l’Argentine pari da record

A. Seu – M. Cannone

Alla fin the spunta il Perù di Lapadula e del “Tigre” Gareca. Dans son vol sud-américain à trois par le dernier poste utile à attacher pour la passe mondiale, qui donne direct allo spareggio, la Blanquirroja fait sa part en tenant le Paraguay avec le zampino du centre de Bénévent et si elle obtient le cinquième poste final dans le Le tour de qualification. Grande deluso il Cile, che crolla à domicile avec l’Uruguay e – proprio como gli azzurri – rate la qualification pour le deuxième tour consécutif. La Colombie reste chez elle, car le succès de la mesure chez le Venezuela ne suffit pas. Le Brasile a également passé en Bolivie nonostante le primat già assicurato e undici experimentale, donnant un retentissant 4-0 qui vaut le record de points dans l’histoire des Éliminatoires (45). Chiude en beauté même en Argentine, qui avec le couple en Equateur (1-1) a égalé le record de résultats utiles consécutifs (31) du cycle Basile tra il ’91 e il ’93.

Pérou-Paraguay 2-0

La tension et la polémique de la veillée, incendiée par la contestation péruvienne en raison du précédent contre l’Uruguay, ont éclaté en quelques minutes. Cinq pour la précision, qui a utilisé Lapadula pour esplodere loin l’Estadio Nacional di Lima avec un fougueux destro infilatosi in porta dopo aver baciato il palo. Cette chaussure vincente est suivie d’une performance crescendo constante, qui a permis au Pérou de réussir légitimement et le conséquent traguardo del cinquième posto, impensable fin à fin ottobre (lorsque le Blanquirroja a voyagé avant-dernier en classifica). La splendide sforbiciata avec cui Yotun a raddoppiato à 42 ‘has di fatto chiuso i giochi et la bande du “Tigre” a potuto gestire il risultato contre un Paraguay senza nulla da chiedere già prima di scendere sur le terrain. Aussi, c’est tout pour le spareggio estattamente come quattro anni fa, lorsque le Pérou a interrompu un’assenza che las 36 anni. Par mûre l’prensa, il Pérou dovrà vedersela con la vincente della sfida tra Emirati Arabi e Australia.

CILE-URUGUAY 0-2

Traumatica fine corsa per il Cile. Ma avant “le triste épilogue de la génération dorée”, condamné par La Tercera dopo il 2-0 subito dalla Roja contre l’Uruguay. Il le classe, au-delà du succès péruvien, avrebbe reso inutile même un éventuel succès. Cependant, la squadra di Lasarte a levé le drapeau blanc senza Je montrerai le minimum cenno di reaction né quela fame di cui invece avrebbe avuto bisogno pour éviter un deuxième flop retentissant et douloureux. Inconsistant en attaquant un Sanchez généreux, ma alla squadra di Lasarte sono mancate vient au solito ideae et au rythme. L’Uruguay a différé avec l’ordre et l’attaque avec des critères d’efficacité, aussi dopo aver perso Cavani alla mezzora par malheur. A condannare il Cile alla quarta sconfitta nelle ultime cinque giornate sono stati due guizzi nel finale : à 79′ Suarez avec un spettacolare rovesciata et à 90′ Valverde avec un destro précis. Immédiatement dans le processus de son timbre de cilena, il crie haut et fort la nécessité d’un changement générationnel immédiat : il dit qu’il est évidemment pointé vers ses sénateurs comme Sanchez (c’est-à-dire que je communique avec lui positivement), Vidal, Medel et Vargas.

VENEZUELA-COLOMBIE 0-1

Amaro en bouche aussi par la Colombie, che però ci ha quantomeno proveto. Inutile il successo sul Venezuela, ma Ospina et la société possono dirci di aver ont bien tenté hier soir avec n’importe quelle assenza di troppo. J’aurai in piedi il fine Venezuela all’last ci n’ai pas pensé qu’à l’arrêt strident de Farinez, arrêté seulement à une rigueur (ripetuto) de James concédé petit cousin de riposo grazie à l’échec du Var. La Colombie paie avec une panne de résultats à partir d’octobre en poi, quand elle a récolté quatre paires et trois sconfits, fatto gaspillant la chance de se qualifier.

BOLIVIE-BRESIL 0-4

Presque parfait. C’est le Brésil, qui était invaincu avec un score record (45), dépassant les 43 de l’Argentine lors de l’éliminatoire de la Coppa 2002. Je suis toujours de la Seleção, je dois récupérer la victoire avec l’Argentine pour seulement 5′, j’ai gagné ne change pas la classification. Il Brasile a de nouveau gagné avec l’élimination de la Bolivie lors du transfert de La Paz. Reti dell’ex milanista Paquetá e Richarlison al primo tempo; Bruno Guimarães et encore Richarlison alla ripresa. Il ct change più della metà della formazione rispetto a quella che giovedì aveva battuto il Cile. Pas ci sono, ad esempio, Neymar et Vinícius Júnior, squalificati per somma di ammonizioni. A 3 600 mètres de La Paz, le Brésil démarre un peu prudemment, plantant la préoccupation à l’altitude. A 20′, Henry Vaca espérait une belle occasion pour son mécène national, sauvé par l’ancien romaniste Alisson. Mais à la 23′, la formation de Tite valait sa supériorité : Paquetá envahissait la surface magnifiquement secondé par Bruno Guimarães et signait 1-0. A 44′ il raddoppio avec Richarlison che insacca a porta vuota dopo traversone rasoterra di Antony. Au début ripresa, Alisson si rivela bravissimo bravissimo prima son Marcelo Moreno, pori son Ramiro Vaca. Mail Brasile domine. A la 65′, Paquetá s’échange la courtoisie du premier but : Bruno Guimarães marque dans la surface et porte le score à 3-0. Le jeune Arthur, est entré à la 77′, mais il a eu une bonne occasion, mais il était temps pour un autre but de Richarlison avec le but d’un Spalancata tiré par Rodrygo, qui a répondu au but de Cordano à la 90′.

EQUATEUR-ARGENTINE 1-1

Si vous voyez sfuggire la victoire elle-même au dernier souffle, ma l’Argentina di Scaloni a communiqué une grande motivation pour surprendre. Malgré les nombreux assenze et undici imbottito di novità, grâce à la violence de Martinez Quarta, Mac Allister et Alvarez, la Sélection a fait preuve d’un retour personnel et d’une solidité, garantissant le 31e résultat utile consécutif qui équivaut à une primauté ne donne pas peu : quello della più lunga positive series stabilita vent’anni fa dalla Seleccion di Basile. Oltre ai numeri, c’è da registere la gran serata “kid” Alvarez, al primo centro in nazionale. Le gioiellino già acquistato dal City a sbloccato il risultato al 24 ‘à la fin d’un corail azione da stropicciarsi gli occhi, profitant d’une occasion importante pour obtenir un poste après les 23 convocations de Scaloni (ou 26 dans le cas où la Fifa a augmenté lui liste).

LE CLASSE

Attesa della sfida recupero tra Brasile e Argentina, qui classe le Girone sud-américain avec les quatre premiers qualifiés directement, le cinquième allo spareggio : Brasile 45, Argentine 39, Uruguay 28, Equateur 26, Pérou 24, Colombie 23, Chili 19, Paraguay 16 , Bolivie 15, Venezuela 10.

.

Leave a Comment