L’Italia valuta l’allarme gas, riunione in settimana – Economia

L’étiquette du gaz fornitura dalla Russie continuera, dalla prochaine seventimana il mMinistre de la Transition écologique Potrebbe J’élèverai le niveau de crise du système national de gaz, pré-alarme et alarme : l’évaluation sera fatta a metà della prossima setimana dopo a monitoraggio di quanto accadrà in questi giorni.

Si vous essayez un gradino di maggiore atenzione ma non ci sarebbero misure eccezionali, come tagli di forniture alle centrali elettriche e alle industrie, utilizzo degli stoccaggi, soglie di temperature per le caldaie (non d’estate, naturellement). Ce misure scatterebbero n’était que dichiarato dichiarato l’état d’urgence, mais pour le moment il n’est pas en vue. À l’heure actuelle, comme il émerge dai dati qui montre une richesse giornaliera de 155 millions de mètres cubes devant 195 millions de mètres cubes disponibles, le système regge. Et pour freiner gli stoccaggi più che le quantità importate sono i prezzi. être scatasse il livello di allarme, Le ministère de la Transition écologique pourrait souhaiter à la Snam, le principal transporteur de méthane du pays, de donner son tour à l’industrie du ridurre volontairement et d’en consommer, comme prévu et les contrats de forniture. Pour le reste, non-changerebbe nulla rispetto al livello di preallarme. Le MiTE (qui reconnaît la compétence de l’énergie de la Mise) surveille actuellement le flux de gaz, en contact permanent avec le principal opérateur du secteur, Snam ed Eni in testa.

“C’è un gruppo di monitoraggio con gli operatori, ci sentait quattro o cinque volte al giorno – ha detto giovedì il minister, Robert Cingolani -. Abbiamo tutte le contromisure pronte. Ma première chose sur le capire est qu’il faut le réduire s’il se stabilise ou s’il ne s’agit que d’un épisode. Voyez ce qui se passera la semaine prochaine, et pour la semaine prochaine, nous déciderons.” Le “Plan d’urgence du système italien de gaz naturel”, contenu dans le décret du ministère de l’Économie Sviluppo du 18 décembre 2019, prévoit qu’en cas d’avertissement et l’avertissement n’est pas activé “alcuna misura non di mercato, essendo demande agli operativei (le società energyhe, ndr) le azioni di mercato più opportune a permettere il ripristino tempestivo de una situzione di normalità”.

Queste misure, un carico di Eni et autres opérateurs, sono “augmentation de l’importation, utilisant essentiellement la flexibilité du contrat” ; “Réduction de la demande de gaz issue de contrats interrompus par nature commerciale” ; “Impiego di combustible di substituivi negli impianti industriali alternativi”. Oltre a queste tre misure, si legge nel Piano, al livello di allarme le MiTE Il peut également être imprimé par l’autorité de transport (le Snam) pour “activer et contracter éventuellement stipulati per la riduzione della demand gas, basi sulle misure di contenimento volontario della demand da part dei finali industriali clients”.

Devant un riche calendrier gazier, Eni paie environ 63 millions de mètres cubes, Gazprom a communiqué que fournira seulement 50% di quanto richiesto (avec quantità effet consegnate pressoché invariate rispetto ieri). Eni le communique. Ieri a fronte delle richieste effettuate dala société italienne Gazprom aveva comunicato che avrebbe consegnato only il 65% delle forniture.

Le système gazier italien est en équilibre, surmontant le difficile légat de l’approbation temporaire du méthane russe. Outre la température élevée, face à une demande attendue de 155 millions de mètres cubes, une offre de 195 millions est disponible. Il disavanzo est destiné en partie agli stoccaggi (23 millions di metri cubi) et en partie alle sportazioni. Pour freiner son stockage, la disponibilité et le coût de la matière première ne sont pas négligeables, ce qui incite l’opérateur à ajuster plus commodément les cotations du gaz.

Si vous confirmez également oggi il sorpasso en atto donne alcuni mesi delle importazioni di gas dall’Algeria su quelle dalla Russia. Selon les prévisions commerciales indiquées sur le site de Snam, de Tarvisio (Udine) un revenu de 34,78 millions de mètres cubes de gaz russe est attendu, de Mazara del Vallo (Trapani) de 64,3 millions de mètres cubes de gaz algérien et da Melendugno (Lecce ), di 28,4 millions dall’Azerbaïdjan. Inferiori i flussi da Passo Gries (Verbania, 3,4 millions de mc) pour l’arrêt à Germania e da Gela (8,3 millions de mc de gaz libico). Déterminer l’apport des plates-formes de Panigaglia (La Spezia, 11,2 millions de mc), Cavarzere (Rovigo, 26,5 millions de mc) et Livourne (9,7 millions de mc), bien que 8,5 millions de production nationale.

La France non riceve più il gas russo via gasdotto. Il est annoncé par le gestionnaire du réseau de GRTgaz.
L’opérateur du réseau français de transport de gaz GRTgaz a annoncé qu’il ne recevrait pas de gaz russe via gasdotto le 15 juin, avec “l’interruption du flux physique entre la France et l’Allemagne”. Negli ultimi giorni, le géant russe Gazprom a récemment retiré ses meubles au pays européen, en particulier alla Allemagne à travers le gasdotto Nord Stream 1, ce qui finira par provoquer l’interruption des meubles alla France. Tuttavia, l’opérateur français a fixé que la coupe française n’est que de 56%, contre 50% habituels en cette période.

“Il vicecancelliere Habeck a défini gli annunci della stretta di Gazprom comme un décision politique et il cancelliere condivide questo giudizio”. C’est ce qu’a déclaré la porte-parole du Bundeskanzler, Christiane Hoffman, en réponse à une demande alla conferenza stampa di government à Berlino. “Sulla riparazione della turbine Siemens Energy a rilasciato a dichiarazione, et cette cirstanza ne justifier une riduzione de gas di questa portata”, a confirmé le porte-parole du ministère de l’Économie de Haufe. Gazprom a annoncé la réduction de 60 % de l’envoi de gaz vers l’Allemagne, via Nord Stream 1.

“La circonstance que la France ne reçoive pas son gaz de Gazprom n’est pas le fruit d’une nouvelle décision, mais cela dépend de la force du groupe russe en Allemagne.” C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du ministère de l’Économie et du Climat, Gabriel Haufe, répondant dans une conférence timbrée à la demande d’un journaliste qui demandait à Berlin s’il s’attendait à une réduction analogue à zéro du gaz russe. Fino ad now nessun Paese a fatto ricorso al meccanismo di solidarietà.

“Sur la base de notre échange avec l’autorité nationale par le biais du groupe de coordination du gaz, je n’ai vu aucune indication d’un risque immédiat pour la sécurité de l’approbation, mais nous continuons à je vais surveiller la situation molto da vicino e rimaniamo in stretto contatto con le autorità nazionali dei Paesi colpiti”. C’est ce qu’affirme un porte-parole de la Commission européenne in merit alle nuove riduzioni delle forniture di gas russo ad alcuni Stati membri dell’Ue.

Ils ont établi le record d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) en Europe pour les 5 premiers mois de l’année. C’est alors que se dévoile la plateforme indépendante European Gas Hub, qui indique pour le dernier mois d’avril une moyenne journalière de 16,5 millions de pieds cubes (0,47 million de mètres cubes) avec une pointe à 19 millions de mètres cubes (0,54 million de mètres cubes). . A Gennaio, la moyenne journalière est de 15 milliards de pieds cubes, en février de 13,8 et en mars de 14,5. Combien allo scorso mese di maggio les données moyennes giornalliero è estato de 15,5 miliardi di piedi cubi. En 2021, il n’est même pas supérieur à la moyenne journalière mensile de 12,5 millions de pieds cubes, avec une moyenne annuelle annuelle de 8,79 millions de pieds cubes.

Leave a Comment