L’Italia a Cannes nel segno della Nostalgia – Cinema

Une romance et un scénario puissant, une histoire d’amitié et de nostalgie adolescentes, qui tourne sur tous les più viscéraux et non lascia, costi quel che costi. NOSTALGIA de Mario Martone pour la romance homonyme d’Ermanno Rea (Feltrinelli, 2016) avec le protagoniste Pierfrancesco Favino est au Festival de Cannes que si j’ai appris mardi 17 mai avec gli zombie senza Z de Michel Hazanavicius. E’ en gara per la Palma d’oro a battere tricolore bandiera insieme LE OTTO MONTAGNE, ma il nostro cinema è sparso altrove, attestant de sa valeur internationale et de son cirque de talents. Et pour intrecciare dans un bord rouge gli altri titoli proprio il sentimento della nostalgia, della memoria.

L’italienne, de Turin, Valeria Bruni Tedeschi en concert avec les français LES AMANDIERS dans lequel son expérience de formation à la célèbre école de théâtre de Patrice Chereau a Nanterre vicino Parigi, anni di amore totalizzante per il theatre ma also segnati dalle tragedie di Aids e tossicodipendenza , e italianissimi i dû protagoniste de LE OTTO MONTAGNE du registre belge copier Charlotte Vanermeersch et Felix Van Groeningen, Luca Marinelli et Alessandro Borghi du livre homonyme de Paolo Cognetti (Einaudi, Strega Award 2017) tourné dans la montagne de la Vallée d’ Aoste, storia di un’amicizia da bambini e che resterà per sempre. Entramb i film sono coproduzioni europee. La première grande production française avec l’italien Bibi film tv, Lucky Red avec Rai Cinema, la deuxième production italienne de Mario Gianani et Lorenzo Gangarossa pour Wildside, en collaboration avec Sky et des partenaires belges et français, distribution Vision et voir la copie de due dei nostri migliori attori dopo Non essere cattivo di Claudio Caligari.
Nella sezione Cannes Premiere c’è l’atteso ESTERNO NOTTE di Marco Bellocchio, serie tv Rai per l’autunno qui a également été demandée par les cinématographiques en bonne partie, la prima da 18 maggio, la seconda da 9 giugno with Lucky Red, racconto « d’inspiration libérale » dans la tragédie de l’enlèvement des Maures.
Pietro Marcello ouvrira la Quinzaine des Réalisateurs avec LE VELE SCARLATTE, son premier film en France, avec une distribution française et une coproduction italienne. Dans prima mondiale est atteso l’esordio alla regal di Jasmine Trinca, actrice inla giuria presieduta da Vincent Lindon qui a remporté la Palma d’oro le 28 mai. Il suo primo film, MARCEL, avec Alba Rohrwacher et il cagnolino del titolo è dédié à ses genitori, tra fiaba e realtà, all’insegna di ‘all’arte si deve la vita’, et sera présenté dans la sezione Séances spéciales, une production Cinemaundici et Totem Atelier avec Rai Cinema, dal 1 juugno al cinema avec Vision. VALERIA GOLINO est présidente de la Giuria à Un Certain Regard. Alice Rohrwacher est au festival, avec qui elle entretient cette année-là une relation privilégiée (et un prix), protagoniste d’un des Rendez Vous avec le public. Cela ne se reproduira plus avec le nouveau court métrage inédit LE PUPILLE réalisé par Alfonso Cuarón, tourné en Super 16 et au format 35mm.
NOSTALGIA di Mario Martone – in concorso – Dal romanzo omonimo di Ermanno Rea (Feltrinelli, 2016). Pierfrancesco Favino, Felice, quasi non ricorda più il dialetto, sono 40 anni che manca da Napoli, dal rione Sanità dove è nato. La mère anzienne va trovare, qui vit dans la basse et qui n’est pas aveva più rivisto. Torna da imprentore affermato al Cairo colombe vit avec le moglie araba. Ripercorre quei vicoli e li ritrova uguali a quelli della sua adolescenza turbulent, je suis un ventre maternel que vous accueillez toujours et avec qui mais je suis et avec vous du passé da estinguere, tandis qu’un père courageux (come il vero don Antonio Loffredo) , interprété par Francesco Di Leva, lotta per togliere i ragazzini dalle light della camorra. Produzione Picomedia e Mad entertainment en association avec Medusa film et en coproduction avec Rosebud entertainment images produites par Mad entertainment. Une coproduction italo-française en salle le 25 Maggio avec Medusa.
ESTERNO NOTTE di Marco Bellocchio – Première cannoise – Dopo Buongiorno Notte il regista del Traditore se transforme en une période historique dramatique, quello dello scacco allo Stato dalle Brigate Rosse, della sequestro Moro, della trattativa e della fermezza.
Pour sa première fois dans une longue série, Bellocchio, avec un casting d’eccezione guidé par Fabrizio Gifuni sensationnel dans le quartier du président statista du Dc décédé en ’78, rilegge l’Italia di allora, i 55 tragiquei giorni che ci hanno segnato , rimescola dans le complot, dans le boycott secret et dans la tragédie grotesque de la note de la République. Une production de The Apartment, Kavac film, Rai Fiction et Lucky Red.
LE VELE SCARLATTE de Pietro Marcello – Quinzaine des Réalisateurs – Pour son premier film réalisé en France Pietro Marcello s’inspire librement du romanzo homonyme d’Aleksandr Grin, écrivain pacifiste russe du XXe siècle, se déroulant dans le nord de la France avec un protagoniste à l’esprit solitaire , Juliette, giovane orpheline de sa mère, qui vit avec son père, Raphaël, soldat sopravvissuto de la guerre mondiale. E’ prodotto da CG Cinema, Avventurosa avec Rai Cinema, The Match Factory et ARTE France Cinéma.

.

Leave a Comment