l’evoluzione del fenomeno e le conquiste delle donne keniane

Com’è a changé negli ces 15 dernières années dans le monde du marathon féminin au Kenya et quali a conquis stanno vivant la donne keniane

Le marathon oggi féminin

Le monde du marathon est toujours plus en évolution. Une considération qui vaut aussi bien dans le domaine masculin que dans le domaine féminin. Difficile, infatti, stabilire quale tra i due si sia più evoluto. Il donne un côté, infatti, possiamo vérifier comment tra gli uomini a vu si une densité de performance maggiore che dans le monde femminile, dall’altro lato è puro vero che l’incremento in termini de prestazioni che si è sen negli ultimi anni nelle corse di longue distance au femminile, soprattutto al vertex, ha dell’incredibile. Basti je penserai au récent record du monde que si je suis fatti j’enregistrerai. J’ai donné 5000 au marathon. Ecco l’esame delle migliori prestazioni mondiali delle differenti distance:

• 5000m : 14:06.62 – Letesenbet Gidey (Éthiopie) – Valence 07/10/2020

• 10000m : 29:01.03 – Letesenbet Gidey (Éthiopie) – Hengelo 08/06/2021

• Marathon Mezza (gara mista) : 1:02:52 – Letesenbet Gidey (Éthiopie) – Valence 24/10/2021

• Mezza marathon (donne uniquement) : 1:05:16 – Peres Chepchirchir (Kenya) – Gdynia 17/10/2020

• Marathon (gara mista) : 2:14:04 – Brigid Kosgei (Kenya) – Chicago 13/10/2019

• Marathon (donne uniquement) : 2:17:01 – Mary Keitany (Kenya) – Londres 23/04/2017

A l’heure de la progression qu’ils ont vue et des différents records du monde, classement à portée de main, tournant sur les 100 premières performances mondiales (considérant que le Classement Mondial d’Athlétisme du marathon est également basé sur sa plage de distance inférieure, comme la mezza marathon, et qui attribue tous ces points différemment au second degré d’importance) nous avons trouvé au premier poteau la Championne Olympique du Marathon, Championne non-Mondiale du Mezza Marathon et vainqueur de la dernière édition du New York City Marathon, Peres Chepchirchir (personnel de 2:17:16). Au 100e poste, avec 2:26:54, nous avons trouvé l’Ethiopien Worknesh Alemu. Dans le mezzo, nous avons 36 performances réalisées par l’athlète éthiopien, 26 par le marathon kenyan, 15 Giapponesi, 6 Statunitensi, 2 par l’Allemagne, 2 par la Pologne et 1 par Israël, Namibie, Bahreïn, Canada, Irlande, Svezia, Australie, Grande-Bretagne, Russie, Chine, République sud-africaine, Suisse. Toujours en Italie, j’ai vu comparer, au 70e poste, grâce au 2:25:20 de Giovanna Epis, record fatto le 5 décembre au Marathon de Valence.

Une distance taboue

Walking oltre i meri dati statistici, ci siamo chiesti: da dove nasce questa evoluzione? Ou meglio, tu couds sono semper état così ? Par nulla affatto. Basti je vais penser que le marathon féminin a une histoire, tutto sommato, recente. Introdotta per la prima volta ai Giochi Olimpici di Los Angeles 1984, fine ad allora si riteneva che il corpo femminile non fosse en degré de maintien d’un effort così intense et prolongé dans le temps. Dans les premières éditions des Giochi Olimpici, infatti, la distance maximale autorisée à une femme était celle de 800 metri. Avec le temps s’il est arrivé à 3000 mètres et tout récemment il donne sono riuscite ad essere assimiler d’un point de vue physiologique all’uomo. Quanto detto finora, però, régit principalement la storia dei Paesi dell’Occidente. Ma siamo sicuri che in tutto il mondo questo processo si si sia verified con gli stessi tempi? Siamo aller à Objetla hauteur de la vallée du Rift en kenyan, pour près de capire meglio comme marathon féminin s’il évolue dans l’un des principaux Paesi dell’Est Africa, patrie mondiale de la course à pied. Per cercare di capirci qualcosa abbiamo chiesto a Gabriele Nicolas, allenatore torinese trapiantato en Afrique depuis 2007 et collaborateur de l’une des plus importantes directions sportives au monde, la Demadonna Athletics Promotion, qui au Kenya est le dirigeant du conseiller technique. En pratique, je continuerai à suivre les voisins des Agences pour leur travail, former également des techniques locales avec et collaborer avec, comme Richard Kanda et James Ebenyo. Actuellement, le groupe féminin qui suivra est la force de la gagnante de l’édition scorsa du Marathon de Londres, Joyciline Jepkosgeiaide-moi Angéla Tanui, vincitrice delle maratone di Amsterdam et Toscane Camp Marathon. A questo si aggiungono molte altre atlete di ottimo livello, una tutte la gazzella Joyce Chepkemoi Télédonne peu d’unité au groupe.

La passato della marathon femminile e il ruolo di Mary Keitany

« En passant par le grand état du marathon kenyan, il suffit de penser à Tegla Lorupe, Catherine Nderaba, Margeret Okayo qui étaient si più dei presque isolées. Ce n’était pas possible allora, du moins très bien à la première année Duemila, je parlerais du phénomène marathon féminin. C’était encore au Kenya, comme cela a eu cinquante ou soixante ans en Occident, parce que c’était la concession que la femme ne mourait pas à un degré qui aurait parcouru la distance de 42 chilometri. Je mariti n’étaient pas spaventati, et souvent si je doveva convaincre più loro che le atlete stesse, oppure si aveva il timore che un sforzo così intense potesse pregiudicare la salute stessa della donna e la possibilità di avere figli. Concession d’un certain rétrograde qui au début du troisième millénaire était ancré dans le pays africain. Il changement de mentalité, avenuto sul finire degli anni Duemila ei primi anni 2010, a potuto giocare son fun fattori. Tra questi, il più determinant è stata la carriera, strabiliante, ma anchor di più l’exempio (intense as storia esistenziale) della campionessa di maratona marie kaitany. « La Keitany, qui a eu la chance de suivre sa voisine lors de ses succès sportifs, est le sport qui a tracé une ligne de démarcation, en distinguant un ‘premium’ et un ‘dopo’. Prima della parabola Keitany, infatti, si aveva la concezione che le donne potessero dédie exclusivement si alla vita familiare. J’ai concouru avec une dame, infatti, c’était ça traditionnel : faire plaisir au mari, occuper la maison, badare ai figli. Inversement, si la femme était une athlète, son activité la caractérisait comme une « femme diverse », alla quale non potevano competitionre i competition domestici assegnati alla donna dalla culture africaine. Mary Keitany, forte de son succès et de son ancrage avec sa fille dû à la gravité, est prête à montrer de manière tangible qu’elle a envie de vivre ensemble. La maman-athlète est diventato qualcosa di possibile. Ancor di più, donne un point de vue technique, Mary Keitany hésite à montrer en quoi elle est une athlète non-siano de série B à cause de sa maternité. Anzi, nous dobbiamo le disons tutta la Keitany ha realizzato i suoi risultati migliori dopo la seconda gravidanza.

J’ai changé d’entreprise kenyane

Il fenomeno maratona, sebbene legato a questioni sportive, s’il est inséré dans un carré plus complexe et strutturato qui considérera la société kenyane et la culture africaine dans son intérêt. Lungi dall’affrontare in the detail questi temi, ci sembra però doveroso sottolineare a grandi linee come certe dinamiche sociali stiano mutando nel Kenya di oggi. « Je ne suis pas un sociologue, qui n’a pas une longue échelle pour évaluer ce que je dis, mon expérience est basée sur le terrain. Je vis en contact tous les jours depuis cinq ans avec un corridor kenyan d’une cinquantaine d’années, mais je sais qui je suis. Posso dire di conoscere i problemi che experimentano giorno dopo giorno. Ce que je remarque, c’est ce au Kenya, il y a atto un processus qui ne reviendra presque jamais indietro. Le donne non accettano più di essere traiter mâle, aussi perroquet si je me sentais porte-parole d’une dignité telle à l’assimiler all’uomo. C’est une proie di consapevolezza incentivata in grossa parte dall’educazione. Oggigiorno la possibilité d’accéder à l’école et de trouver un enseignement supérieur est considérablement augmentée. Ma non si tratta dis juste ceci. C’est un changement culturel dans la société kenyane. Le donne hanno capito che oltre alla famiglia c’è altro. La possibilité de réaliser sono molteplici e la famiglia rappresenta une seule d’entre elles, seppure di certo reste la plus importante. Chiaramente questo processo si sviluppa a ‘macchia di leopardo’ per così dire, con tempi e velocità differenti. Nelle città, infatti, le possibilità per le donne sono maggiori. Dans la zone rurale et dans les piccoli villaggi, invece, la situation est très diverse, si per le ridotte opportunità che yes presento alle donne ma, anchor di più, per le pressioni che la culture e le dynamica sociali del villaggio attuano nei confronti della donna. ”

La difficulté de l’athlète kenyan

Noi occidentali siamo soliti Je considérerai l’athlète africain, en l’occurrence le corretrici kenyan, car il est devenu autonome du point de vue économique, s’est doté de la structure majeure et se consacre exclusivement à Corsa. Non è così. L’athlète qui possono se consacre à 100% all’attività sportiva, nous disons pur de manière professionnelle est une petite minorité. Pour la plus grande partie de cela, même si c’était la meilleure façon de vivre, l’activité sportive est la monnaie et le conditionnement d’une série d’impegni et d’activités domestiques qui ont légué toute l’économie et le contexte familial.. Diversi a concouru, infatti, également faticosi molto, au Kenya spettano alle donne. C’est clair que le tutto conditionne fortement la préparation sportive et la performance d’un guide. Pour cette raison, Gabriele Nicola au cours de l’année a sviluppato un programme hebdomadaire qui prévoit des ajouts spécifiques dus soli pour lui, à differenza degli uomini che ne svolgono tre a seventimana.

Le sport vient via verso l’emancipazione

Da quanto detto finora, dovrebbe essere ormai chiaro il ruolo che arriva a svolgere lo sport, en particulier la corsa di resistance, per la donna au Kenya. “Le sport est le chiave per raggiungere l’emancipazione, par région diversifiée. La prima è che permette alle donne di viaggiare, fando loro Je comprendrai comment le realtà siano molto divers da quella in cui vivono. En ce sens, si c’était un facteur déterminant dans la connaissance de la condition elle-même. In secondo luogo, permette perroquet di guadagnare raggiungendo così une certaine indépendance économique. Infine, la carrière sportive permet au perroquet de voir l’ambition de raggiunger un modèle social, qui est un athlète professionnel, riche et apprezzata dalla società per i risultati che raggiunge. Mary Keitany di certo a giocato une règle déterminante in tutto questo ma quello che si esta living now va ache oltre il suo esempio. Pas tellement de temps ci vorrà ma le donne keniane si sono incamminate su una strada che le porterà lontano”.



Leave a Comment