Juve-Inter 1-0: Calhanoglu su rigore, deciso al Var e ripetuto

Le Turc décide de discuter du Derby d’Italia dans un cas discuté de moviola au beau primo tempo : Allegri si ferma dopo sedici risultati utilis consecutivi, Inzaghi répond à Napoli et reste aggrappato al treno scudetto

Giuseppe Nègre

La sosta a tourné le vent. Aller à l’Allianz Stadium pour rester avec un 0-1, sa rigueur la striscia positive de la Juventus qui a duré 16 matchs, l’Inter risponde Napoli et dans la foulée de Milan (mais connaissant un match à récupérer) reste à -3 dalla vetta aggrappata al treno scudetto. Inzaghi rimette in moto a macchina che nelle ultime sette partite aveva prodotto solo un succes with Salernitana e che dalla Supercoppa di gennaio with Juve aveva vinto solo con the ultime due in classifica, ma che proprio coi bianconeri adesso prova a riprendere la corsa.

Venez all’andata, di nuovo è le Derby d’Italia (numéro 178 au championnat, 48° successo dell’Inter) pour chiudere un quattro la plus longa serie di stagionali bianconera succès. Au top du jeu, il freine d’avance et d’un bâton dans le dernier quart de journée, battuto donne de la rigueur sur le terrain et décide Var poi parato e infine ribattuto, Allegri invece définitivement esce dalla corsa al tricolore vedendo Interrompersi unimbattibilità qui a duré du 27 novembre contre Atalanta, également allo Stadium: è la quatrième sconfitta en stagione della Signora a casa sua, colombe l’Inter aveva un seul tour dans les 15 derniers (en 2012 avec Stramaccioni). Mail data forte è che la Juve chiude la stagione senza aver vinto nessuno degli scontri diretti al vertex.

L’INSTANT DÉCISIF

Minute 43 de la première fois, Dumfries sulla destra dell’area bianconera essaie de farsi spazio tra Morata e Alex Sandro et finisce nel sandwich: contatto (pestone dello spagnolo). Non abbastanza forte da far fischiare rigore a Irrati dal vivo, ma richiamato al video modifie la décision et décide de la sanction. Dal dischetto Calhanoglu envoie son sinistra sulla et Szczesny il para-rigori sauve le quatrième consécutif en championnat. Sulla respinta si fionda Calhanoglu, dans un sprint avec De Ligt, Chiellini et Danilo la carambole palla di gambe e finit en rete. Annullata, par échec de Calhanoglu su Szczesny. Ma s’il va à rivedere et s’il décide autre chose: De Ligt a été admis à l’avance dans la région et je vois le giocato palla partecipa all’azione, per cui si tira di new il rigore. Calhanoglu ne change pas de côté, toujours sa victoire, ma plus angolaise et plus forte : Szczesny n’est pas arrivé, 0-1 Inter.

RYTHME ET ESPACE

Il messaggio che Allegri voleva lanciare mettendo in campo la Juve col 4-2-3-1 oui traduire forte e chiaro avec un approccio di agression alla partita, tandis que le Inzaghi col ritorno di Brozovic calmement contre l’anticyclone Bianconera près de gli spazi dans cui pungere. Le reste est l’agonisme qui, a décliné son rythme non-consueti per i big match of A normalement plus ingessati e cerebrali, oui il se traduit aussi en interventi tosti, avec tacchetti alti et une force photographiée seulement en partie dai six cartellini gialli di un primo Cette fois, complice de la super-affaire est rigoureuse dans le final, il durera 55 minutes supplémentaires. Le premier ammonizione, après une minute et mezzo, est un calcium de Lautaro au tour de Locatelli que mezzora dopo s’il louera en larmes à uscire (au sein de Zakaria), symboliquement chiudendo quella phase di gara segnata più donne un raffica di scose elettriche studio de tatouage che dal reciproco.

MARQUE JEUNESSE

L’incornata de Skriniar son corner après 8 minutes avec l’arrêt de Szczesny son cousin bâton è, cousin de la rigueur, le seul but Interista pour une première fois en realtà de la marque Juventus : une minute Chiellini dopo son un carambole dans la surface tourne sur le Il passe par un Handanovic incertain, messo alla prova da fuori aussi da Dybala e Cuadrado. Morata si trova, senza successo, dans un temps d’achèvement (à 16 ‘de ce croisement de Vlahovic, alla mezzora imbeccato da Cuadrado son disattenzione di Bastoni) ma – dopo che l’uscita di Locatelli e il rigore dell’Inter je change le partita – tra veli, tacchi e ultimi passaggi lo spagnolo è il migliore dei suoi soprattutto da suggestitore: essayez d’envoyer dans le but Vlahovic che dopo 8 minutes pour récupérer à la première fois envoyer long di little il mancino, poi al 52′ accende Dybala did un pasticcio Skriniar-Handanovic (long) et à 58’ il a combiné une ancre avec le Joya sotto porta prima que Perisic a sauvé son Vlahovic.

LA COURSE

An’altra possibile svolta potevare arrival al 55′, un contact naïf de Bastoni son Zakaria à la limite est considéré comme zone fuori ed è questione di millimetri: en plus de l’arbitre vidéo e Var non trovano evidenze tali da ribaltare la décision proie sul campo . La partita perd sa rotation et reste la battaglia di nervi, également avec la fraîcheur forcée de la panchina di Correa, Darmian, Kean, De Sciglio e poi tutti gli altri, senza tattici changé. Vlahovic à la 63′ s’il invente un but en tournant autour de Skriniar et réalise un tir en tournant la main droite en long. Dix minutes dopo è Zakaria pour partir boîte à boîte et de la limite de la zone pour détruire cela, sfiorato da Handanovic, si stampa sul palo. Le déroulement du dernier quart d’heure met en lumière la résistance de l’Inter et la Juve ne passe pas une année de plus dans la surface de Vlahovic et De Ligt non da rigore. Per la prima volta dopo 13 anni l’Inter chiude imbattuta gli scontri diretti stagionali con la Signora, staccata forse maintenant de manière décisive avec 4 points de loin et un jeu que je nerazzurri devono récupérer. Et Inzaghi garde en haut vede la vetta ancora lì, à 3 points. Ma adesso a accédé à la machine.

.

Leave a Comment