il ritorno della corsa più bella del mondo

Dopo le difficoltà del 2020 e del 2021, la Mille Miglia è tornata ad essere un appuntamento d’été et mondial avec la participation de l’équipe du monde entier. Andrea Vesco et Fabio Salvinelli sont montés à bord d’une Alfa Romeo 6C 1750 SS Zagato de 1929

Tommaso Marcoli

– Brescia

Le premier appartient à tout l’équipement composé du pilote Stirling Moss (26 ans) et du journaliste Denis Jenkinson (35 ans) qui en 1955, à bord d’une Mercedes-Benz 300 Slr, a parcouru 1 592 km en 10 heures, 7 minutes et 48 secondes à une vitesse moyenne de 157 650 km/h. De Brescia à Rome et retour c’est un circuit attenant. De la côte adriatique à la côte tyrrhénienne pour poi risalire in pianura. Sa pubbliche strade. Une folle corse organisée de 1927 à 1957 qui présente le nom de la Mille Miglia (en référence à all’unità britannica imperiali di mesure : environ 1 600 km, apt). L’impressionnant média de Moss-Jenkinson n’aura pas plus de succès, mais même la “Freccia Rossa” survit comme gage de régularité avec son auto-récit producteur entre 1927 et 1957 et est écrite au moins pour une édition dans la version “classique”. . La plus belle corsa du monde est une occasion de rencontre, de voyage et d’exploration du territoire. Un musée en plein air, itinérant qui richiama ancora oggi migliaia di appassionati, collezionisti ed estimatori. Aussi juste curieux que, magari indirectement, si ritrovano lungo il percorso della caravana, per ritrovarsi catapultati indietro nel tempo.

régularité

L’edizione appena conclusasi sarà ricordata. Pas tant pour i risultati (le record d’iscritti è del 2017 : 705) que pour le retour à une organisation conforme à l’aspettative et à l’attitude qui ont défini la rinascita della 1000 Miglia. Je protocolli Covid-19 permettent maintenant une plus grande liberté et la réouverture de la frontière a également permis agli equipaggi stranieri di partecipare. L’Amérique, l’Europe, l’Asie sont la grande présence avec un public d’écrivains qui ne connaissent pas les limites de la distance. Le protagoniste de Rimango a communiqué l’automobile: histoire produite de 1927 à 1957. La plus grande partie est dans la catégorie du lusso, dell’esclusività e delle competizioni sportive, car le quattro ruote était un privilège di pochi. Aussi je costruttori en effetti erano ben pochi, la cui maggior parte sopravvive tutt’oggi : Alfa Romeo (regina indiscussa della Mille Miglia storica), Ferrari, Mercedes, Bentley, Bmw, Mg, Triumph, OM. Une squadra da museo (rendez-vous) prête à commencer un itinéraire à travers Borghi, Capoluoghi et Piazze Fino sur le chemin du retour vers Brescia. Une formule, celle du règlement, qui permet à toutes les équipes de s’affronter en toute sécurité et à toutes les organisations de ne pas incorrere en particulier ou de contromisure sévère pour limiter et éviter but plongé altrimenti la vitesse porterebbe à d’inévitables restrictions de temps et d’espace. Au contraire, c’est le calme, la lenteur de vivre loin l’esprit des Mille Miglia, c’est-à-dire (ri)scoperta, viaggio, passione, tradizione lungo un percorso che avvicina alle realtà più apprezzate e invidiate del nostro paese, rimaste immutate e immuable dans le temps Per questo destiné à (per)durare dans l’éternel. Questa è la ricetta affinché la Mille Miglia possa Je continuerai d’exister.

Sosta à Monza

Le dernier tappa a vu un sosta presso l’Autodromo di Monza prima dell’arrivo a Brescia. Qui era estata allestita un’area dove, en conjonction avec il MiMo 2022, gli equipaggi hanno potuto esporre i propri veicoli ai curieux et agli appassionati giunti al Tempio della velocità per assistere alle iniziative organisé par il Milano Monza open air show. Les 400 autres “storiche” sono déclarent en susta dans le paddock fin dopo l’ora di pranzo, prima di riaccendere i motori per conclure la cap fine alla Leonessa d’Italia. Une expérience davvero unique qui nous a permis de rejoindre le présent dans le passé, permettant également à mon più giovani d’assister à une parata che dagli antennati giungeva fine ai contemporanei, également avec toute anticipation de l’avenir. Qualsiasi chose ci aspetti avec la mobilité du futur (électrique, connessa, autonome) le 1000 Miglia sera toujours spazio nell’immaginario collettivo, interprète exclusif perché della storia dell’automobilismo sportivo sans donner son origine. Quand je cours, je n’utilise pas de systèmes de sécurité, je pilote j’ai des condottieri coraggiosi et si je peux le faire, j’organiserai une course de vitesse de Brescia à Rome et retour. Vince chi revient indietro per primo dans le moins de tempo possible : les Mille Miglia. Ché histoire.



Leave a Comment