Il piano italiano per 83 mila profughi. Franco: ‘Fondi per oltre 400 milioni’ – Europa

L’Italia a fondi per ospitare circa 83mila profughi ucraini, grazie alla rete dei center di accoglienza e di integrazione, le famiglie e le strutture di Comuni, enti, terzo settore e Sistemazioni Autonome. Il prend forme le nouveau Plan dei rifugiati del Governo, qui définit un modèle d’organisation et altri fondi avec le nouveau décret. “Nous pensons que nous resterons 400 millions, un quart destiné au service de santé pour entrer en Italie, et pour le long séjour au système d’instruction pour continuer l’année scolaire à nouveau pour accueillir éventuellement de nouveaux élèves”, annonce le ministre de l’Economie Daniele Franco. Ma potrebbe non bastare. En Italie “le nombre de professeurs est très incertain, nous ne croyons pas que nous serons 67 mille”, fuse le premier ministre Mario Draghi. À l’avenir, le nombre d’arrivées du territoire de guerre à l’Union est destiné à partir et “la stima e di almeno 5 milioni”, déclare le ministre d’Esteri Luigi Di Maio, secondo il quale servir avec “l’urgence di far progressi nel Negoziato sul new patto sulla migrazione e l’asilo, poursuivant la discussioni sulla riforma migratoria nell’Ue”.

Tentative de départ 53 669 personnes en fuite du conflit sont bien arrivées dans notre pays : 27 429 fils, 4 582 mineurs et 21 658 mineurs. L’augmentation d’environ 3 500 personnes en 24 heures dans la situation actuelle est gérable. Le gouvernement, par l’intermédiaire de la protection civile, doit bientôt “définir plus avant le formulaire de soutien à l’assistance de la personne ayant droit à la protection temporaire qui abbian trovato système autonome”, pour un titre de trois mesi dall’entresso sur le territoire national et pour un maximum disons 60 000 profughi. Ma oltre ai fondi per le famiglie ospitanti, sono prévoit également une couverture pour gli enti del terzo settore e quelli religiosi civilmente riconosciuti, che si coordinaranno with i Comuni e le Regioni. Une partie de la questi fondi dovranno andare infatti andare “ai Comuni – spiega Draghi – sono le istituzioni che curano i rapporti con il Terzo Settore” sa questo fronte. Le troisième ensemble a également garanti l’hébergement si farà carico, rapportandosi agli enti locali, garantissant les autres services de nature socio-assistance et avec les Regioni per i servizi sanitari. Pour cette dernière fois, des fonds supplémentaires ont été prévus pour les soins de santé d’au moins 100 000 personnes. Gli stessi medici e operativei sanitari ukraini potranno exercitare également dans notre amende Paese la loro professione jusqu’au 4 mars 2023.

Sono in tutto 83mila i posti che si preveda finara di poter mettere a disposizione, soprattutto garantendo fondi. Le système prévoit actuellement le pouvoir d’héberger 8 000 rifugiati nei Centri di accoglienza straordinaria e nelle strutture del ‘Sistema di accoglienza integrata’ (respectivement 5 000 et 3 000). D’autres ont ri du décret en discussion au Conseil des ministères, par 60 000 personnes qui avaient un système de trovato autonome et par 15 000 ospit à travers d’autres formes d’hébergement diffus à travers la Communauté, gli enti del Terzo setore, centre di servizio per il volontariato, associazioni ed enti religiosi civilement riconosciuti.

Reste une série de critiques à cui far fronte. En Ligurie, le gouverneur Giovanni Toti prévient que sur les 2 300 professeurs ukrainiens actuellement inscrits dans la région, seuls 200 ont accepté de recevoir le vaccin anti-Covid, soit moins de 10 % du total. “C’è un problème. E’ une population qui ne dépasse pas 40% du taux de vaccination, nous sommes très en dessous de la moyenne italienne ou arrivons à 90%. Il y a une prise de conscience de la sécurité du perroquet et celle de la santé publique générale dit Toti.

Son site du Viminale est entre-temps comparé à un vade-mecum de “bienvenue” (traduit également en ukrainien, russe et anglais) qui fournit des informations sur ses soins de santé anti-Covid, des instructions pour la richesse d’un logement en soi et pour la famille et le règlement sul territoire italien nei novanta giorni di permanenza. Nel volantino si invite à réglementer le più presto la présence en Italie “pour l’accès dans le temps plus court possibile all’assistennza sanitaire e logistica”. Je suis inoltre fornite informazioni sa série de disposizioni : fin mars 31, entre 48 ore dall’entresso sur le territoire national doit être effectué, procédure tampon, un test moléculaire ou antigénique pour le Covid. Au point d’entrée sur le territoire national, ou à l’entrée des cinq jours successifs d’entrée, la fourniture de vaccin anti-Covid-19, diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, l’offre de vaccin anti-morbidité, parotite, rosolia et de le test de dépistage de la tuberculose, et dopo l’évaluation de l’autorité sanitaire, également d’autres vaccinations. Fin le 31 mars, après la délivrance du certificat vert certifié, s’il est autorisé à séjourner dans le centre d’hébergement, dans le Système d’hébergement et d’intégration (Sai), dans d’autres structures réceptives ou dans des chambres privées disponibles. Je ne sais pas si vous avez un système de logement, mais si vous pouvez vous impliquer auprès de la Préfecture. Les cittadini ukraini en possession d’un passeport biométrique ne se voient pas accorder le visa d’entrée et peuvent rester sur leur territoire italien pendant un maximum de quatre-vingt-dix jours à partir du moment de l’entrée dans l’espace Schengen.

.

Leave a Comment