Golf, Ladies Italian Open: vince Morgane Metraux, sul podio MacLaren e Fanali

Dernier tour pazzesco, tout va bien en 3 à -10. La svizzera bat Alessandra et l’anglaise MacLaren, avec Carolina Melgrati in fine corsa alla fine e poi a -9

È Morgane Metraux, svizzera proette de 25 ans, pour remporter le titre numéro 26 dell’Ladies Italian Open di Margara (Alessandria). Ci ha provato da quattro metri all’ultima buca di gara. Ci è riuscita imbucando dalla stessa distanza per l’eagle alla prima buca di playoff. Son quel green à giocarsi était la dernière carte du tournoi à C’erano ainsi que l’Anglaise Meghan MacLaren et Alessandra Fanali, Italie, présentatrice amateur. Dieci colpi sotto il par (206) lo score leader della gara, condiviso dalle tre giocatrici à la fin de tre giri.

L’instant de Morgane

Per Morgane (67-70-69) un parcours professionnel en crescendo : faisant partie de la tournée européenne, il a fait le tour de l’American Symetra Tour (oggi Epson Tour) en 2021 (merci alla vittoria nell’Island Resort Championship) si è guadagnata l ‘ accès à la tournée majeure de la LPGA. Il était renvoyé à Losanna tous les sept jours de vacances, pour une invitation en Belgique, deux jours par semaine pour arriver troisième. Un bon moment, perché de l’interrompre ? E poi en Italie è nato anche il nonno maternel (à Borgomanero, Novare). In testa au premier tour avec Sorella Kim (che gioca in Europa), il a tenuto un profilo basso (également oggi nella prima parte di gara). Pour sa victoire, il a raté trois birdies lors de la finale, l’autre all’eagle lors des séries éliminatoires. Marcher allo spareggio le stesso ha fatto Meghan MacLaren (Anglaise de 28 ans qui est venue en Australie le scorso avril), mais son birdie ne suffit pas.

l’azur

Oggi il pubblico a assisté à un siège réel et propre au premier poste du tabellone da une partie de l’azzurre à gara. Leaderboard impazzito per tutta la giornata, a continué à changer le front, la voglia di vincere delle ragazze italiane e quel titolo accarezzato più volte. Alla fine, sono tre nelle prime dieci. Due di perroquet ci prouvé. Alessandra Fanali (sesta alla vigilia) l’a marqué en signant le plus beau score de la journée, un 67 avec cinq birdies, qui était dû dans le dernier trek (206, 70-69-67, -10). C’est une alternative aux playoffs, non abbastanza. Ventuno anni di Fiuggi, frais de laurea dans Sports’ Business all’Arizona University. Ora l’aspetta la carriera professionale e subito an invito allo Scandinavian Mixed della next seventimana, dove uomini e donne giocano per lo stesso montepremi (2 millions de dollars). Avec ses -10, le Fanali a assisté aux événements du club house, tandis qu’il était encore plus azzurra si giocava la sua chance di victortoria. Carolina Melgrati non aveva perso tempo in quest’ultimo giro. Commencer par un birdie dû è subito leader. Tête à tête à distance avec Lee-Anne Pace, une Sud-Africaine qui a joué son dernier rôle. Donne une partie de la diciannovenne milanaise, dilettante, numéro 39 au classement mondial, en fin de première année de fac en Arizona. Dall’altra un vétéran de 41 ans qui a accouché en transporteur (a commencé en 2005) et a vécu 23. Nel suo Paese, en Europe et en Amérique. Così alla buca 4 reprend la situation en main: imbuca un spettacolare secondo colpo dove Carolina en perd un et le détourne du reste du terrain. Una che sa come si vince, ma non oggi : incapperà in una brutta buca 9 e segnerà lo score peggiore della settimana finendo sesta (208, 69-67-72, -8). L’invece milanaise surmonte une impasse à meta gara, ci met qualche putt di troppo ma aussi qualità e tanto cuore. Pour les éliminatoires, il a servi un birdie all’ultima: 204 mètres pour le deuxième colpo, il le tire jusqu’à un peu court, le ballon ne monte pas du gradient et reste à vingt mètres de giocare. Tre putt, qualche tear e alla fin un bicchiere di prosecco con la famiglia (il papa è sommelier, Franciacorta un luogo del coore e un calice di vino è ricamato sulla scarpa destra della giocatrice).

heureux trentin

Entraîneur (également della nazionale) et caddy per questa gara, Enrico Trentin ce la racconta. “Fantastique, impeccable du tee au green, peccato oggi i tre putt dalla longa distanza. Tante palle in asta e tanti birdie. È giovane e già solida in tutti i settori, ha un livello di gioco davvero alto, not ho vu nessuna professionista come Lei Pour un saut de qualité supplémentaire, je vais travailler mon putt et garder une attitude très calme dans les moments difficiles. Carolina Melgrati alla fine est quatrième par le mérite avec 207, 69-68-70, neuf colpi sous la normale. Après la première décennie avec Roberta Liti, giocatrice de Colle Val d’Elsa, qui avait sept ans avec 209 (70-67-72, -7), oggi il son peggiore score. Avec tant d’Italie dans cette finale de l’Open, meglio non poteva festeggiare i suoi cinquant’anni il circolo di Margara voluto dall’armatore Glauco LoIli Ghetti, così come il Piemonte “regione Europea dello sport 2022”.

.

Leave a Comment