F1 Baku, doppietta Red Bull con Verstappen e Perez. Ferrari ritirate

Nell’ottava gara del Mondiale trionfo dell’olandese davanti al messicano. Delusione per le rosse che si ritirano : motore ko per il monegasco, hydraulic problem per lo spagnolo. Sur le podium Russell avec la Mercedes davanti à Hamilton, Gasly et Vettel

dall’inviato Giusto Ferronato

– Bakou (Azerbaïdjan)

Je perdrai un mâle, quand la machine se brisera ancora di più. Niente da fare per la Ferrari a Baku: in Azerbaigian è doppietta Red Bull with Max Verstappen trionfatore davanti Sergio Perez and now in flight in the world. Le due rosse di Charles Leclerc e Carlos Sainz sono invece fini ko, apiedate da problemi di affidabilità (motore per il monegasco e idrulico per lo spagnolo). Dans le cas de Leclerc, l’ancre plus masculine parce que le problème a disparu de la belle pole du 21e tour, alors qu’il était aux commandes. Certo le Red Bull stavano spingendo et Charles non aveva la certezza di vincere. Ma une panne de moteur quand s’il est en testa et qu’il vanifie la quatrième perche consécutive, assomiglia a tué un drapeau blanc. Il Mondiale est ancora lunghissimo, vero, mais le Red Bull, dopo i problemi, n’a pas plus sbagliato, tandis que la Ferrari, dopo l’Australie, n’a abouti qu’à quattro volte. Maman le samedi. Per il titolo sert molto di più. Podium pour le toujours positif George Russell, qui guide les autres et les problèmes de saltellamento della Mercedes. Quindi Lewis Hamilton, pour le dernier Gasly avec l’AlphaTauri. Je suivrai dans la zone punti Vettel, Alonso, Ricciardo, Norris et Ocon.

sainz presto ko

Allo start è stato velocissimo Sergio Perez, qui en freinage a infiltré Leclerc alla prima curva. Dietro di loro Verstappen avait bada Sainz, suivi de Russell, Gasly, Hamiltom et Vettel. Latifi si è preso 10 seconds di stop and go per mancato rispetto del regolamento in griglia di partenza, avec un mécanicien qui a toccato la sua vetura a 15 secondi dal via. Perez a sauté tentato l’allungo, portant son Leclerc à 2”2 du leader, talnatissimo da Verstappen, all’attacco della Ferrari. Sainz si è invece ritrovato 6 secondes de Perez. Leclerc n’était pas d’accord avec lui, dans cette phase, empêchant Verstappen d’arriver dans la longue ligne d’arrivée et traquant également son Perez. Le cousin tranquille de la tempête du neuvième virage, lorsque Sainz purtroppo s’était rafistolé dans la courbe 4 en raison d’un problème hydraulique, ritirandosi. Ferrari a pris la décision de richiamare la boîte Leclerc dans le régime Virtual Safety Car, la conduisant pendant toute la durée. Piccola sbavatura con carrello anteriore que no si è subito spostato, ma il Monaco è ripartito in terza posizione a soli 14 secondi dalle due Red Bull, che invece no deciso de siguire.

fumée blanche

Comme Leclerc, il ne s’est pas levé depuis Russell, Gasly, Vettel, Hamilton et Tsunoda. Au 15ème tour, le changement de position au vertex : Verstappen a raggiunto Perez en arrière-plan au rettilineo d’arrivo et l’a infiltré portant le commandement. Le messicano dans cette phase n’a pas eu un rythme rapide, perdant beaucoup de vitesse et tournant presque à cause de la lenteur de la seconde de l’équipe. Forcément, le retour en box tchèque a été le virage successif : pas très rapide, mais sur la même piste, en troisième position, face à Verstappen et Leclerc, devant Russell. Infine fait écho à l’appui de Verstappen au virage 19 : aussi à cause de la gomme dure (plus fraîche que les 10 virages de Leclerc) et en piste devant Perez à 12”9 de Verstappen. Au 20e tour, Red Bull était dû s’ils étaient gâchés par Caccia della Ferrari. Une caccia mais qui a très peu duré : au 21e tour le moteur de la F1-75 fumait blanc et ajoutait sogni di gloria per il Cavallino. Motore ko sulla rossa numéro 16, due Ferrari azzoppate en raison de problemi di affidabilità nella stessa gara. Notte fonda à Bakou et Maranello.

fin tranquille

La course s’est poursuivie avec le Red Bull en raison du confort de la commande après 21 secondes de Russell, 42 de Gasly et 46 de Hamilton. Il ritiro della Haas motorizzata Ferrari di Magnussen, con motore ko, conferma qu’a livello di propulsore a Maranello c’è qualcosa da rivedere. La course n’a pas donné de grandes émotions, mis à part la surprise d’Hamilton et son Gasly au virage 44 pour rattraper la quatrième position. Verstappen, le davanti, a fait signe invece senza problemi la gara e alla fin has tagliato il traguardo con 20 secondi di vantaggio su Perez, who has così scavalcato in classifica Leclerc al secondo posto. Et même si l’incantesimo de Bakou est confirmé, sei re differenti in sei gare: Rosberg, Ricciardo, Hamilton, Bottas, Pérez e Verstappen. Prossima gara au Canada, fra sette giorni.

f1, gp bakou : ordre d’arrivée

F1, GP Bakou, c’est l’ordre d’arrivée (premier seize).

  1. Verstappen, Red Bull
  2. Pérez, Red Bull +20 823
  3. Russel, Mercedes +45 995
  4. Hamilton, Mercedes +1:11.679
  5. Gasly, AlphaTauri +1:17.299
  6. Vettel, Aston Martin +1:24.099
  7. Alonso, Alpin +1:28.596
  8. Ricciardo, McLaren +1:32.207
  9. Norris, McLaren +1:32.557
  10. Ocon, Alpine +1:48.184

f1, dopo baku de classe mondiale

Le classement du monde F1 dopo il GP dell’Azerbaigian

  1. Verstappen 150
  2. Pérez 129
  3. Leclerc 116
  4. Russel 99
  5. Sainz 83
  6. hamilton 62
  7. norris 50
  8. bottes 40
  9. le 31
  10. Alonso 16



Leave a Comment