Da Dario Argento a Kenneth Branagh – Film

Ormai la setimana al cinende il via fin dal monnedì with opere di qualità che meritano altrettanta attenzione di quelli del weekend. Sono già nelle sort: CAVEMAN IL GIGANTE NASCOSTO de Tommaso Landucci, un documentaire très original qui suit la trace d’un redoutable spéléologue Filippo Dobrilla, partagé en 2019, qui au cours du trent’anni a fait son invisible capolavoro dans le ventre des Alpes Apuanes; IL FILO INVISIBILE de Marco Simon Puccioni la délicate histoire de sedicenne Leone, il a grandi avec une famille avec son père et il était là avec son cousin amoureux de sa vie. Et infine IL MONDO A SCATTI de Cecilia Mangini et Paolo Pisanelli in cui, grâce à la vieille critique négative de sa giovinezza da fotografa, la plus grande documentariste du cinéma italien viaggia tra il passato e il presente della sua vita artistica e della società. Da ora in sala : – BELFAST de Kenneth Branagh avec Jamie Dornan, Jude Hill, Caitriona Balfe, Judi Dench, Ciarán Hinds, Lara McDonnell, Gerard Horan, Turlough Convery, Conor MacNeill, Bríd Brennan, Gerard McCarthy, Sid Sagar, Zak Holland, Barnaby Chambers, Olive Tennant, Josie Walker. Un bébé, heureux et senza pensieri ; une route vers Belfast en 1969 ; une famille assediata dai debiti ma united e solidale. L’explosion soudaine et furieuse de la haine raciale/religieuse contre les protestants et les catholiques, une véritable guerre civile qui a ensanglanté l’Irlande et creusé un trou profond pendant une génération. Dans un noir et blanc étonnant et élégant, ouvert sur le panorama (en couleur) de la ville et peut-être interrompu en technicolor par le film qui allora s’il allait au cinéma, Branagh signe un récit de formation qui partage et privilégie la Corsa all’ Oscar et qui séduit fin dalle prime en quadrature. A travers “I ragazzi della via Paal” et le cinéma de Terence Davies, l’enregistreur trouve une ligne auctoriale précise qui marque l’un de ses films les plus personnels et secrets, “Nel mezzo di un gelido inverno”. Per molti versi è davvero il film della settimana (et pas seul).
– OCCHIALI NERI di Dario Argento avec Ilenia Pastorelli, Andrea Zhang, Asia Argento, Maria Rosaria Russo, Guglielmo Favilla, Paola Sambo, Andrea Gherpelli, Tiffany Zhou, Gennaro Iaccarino, Gianluca Gugliarelli, Gladys Robles, Cristiano Simone Iannone, Mario Scerbo, Ivan Alovisio . Dans une Rome estivale et affligée, l’éclipse totale du soleil annonce le destin inquiétant de l’escorte Diana qui, presque soudainement, diventa il bersaglio di un tueur en série spietato. Un tour persan vu lors d’une folle corse in macchina inseguita dal her aguzzino, Diana doit stravolgere sa vie et son bras difesa dall’ombra che la minaccia : elle trouvera un inatteso aiuto nel piccolo Chin, rimasto orfano dopo l’incidente che the donna a co-impliqué. Une finale pleine d’adrénaline dans la diventa Romana campagna, nelle mani di Argento, un véritable “duello al buio” tra vitima e carnefice.
Présentation fuori concorso all’ultimo festival di Berlino.
– L’OMBRA DEL GIORNO de Giuseppe Piccioni avec Riccardo Scamarcio, Benedetta Porcaroli, Valeria Bilello, Lino Musella, Waël Sersoub, Sandra Ceccarelli, Vincenzo Nemolato, Antonio Salines. Le film, réalisé par Giuseppe Piccioni, se déroule dans une ville de la province (Ascoli Piceno) à la fin de l’année Trenta. Luciano, sympathisant du fascisme comme le stragrande maggioranza degli Italiani, est le propriétaire d’un restaurant, qui croit qu’il vivra toujours en second lieu, si c’est le cas, dans une sorta di isolamento dal mondo esterno. Ma sulla vetrina che dà sull’antica piazza, insieme ai segnali preoccupanti di qualcosa che sta per accadere nel mondo, comparer une ragazza qui porte avec segreto. Si vous aimez Anna et que vous risquez le farsi, assumez-vous au restaurant.
– L’ACCUSA d’Yvan Attal avec Charlotte Gainsbourg, Mathieu Kassovitz, Laëtitia Eïdo, Camille Razat, Pierre Arditi, Benjamin Lavernhe, Audrey Dana, Judith Chemla, Ben Attal, Franz-Rudolf Lang, Romain Barreau, Suzanne Jouannet. C’est une grande et tragique histoire d’amour au cœur du nouveau film d’un des registi più coerenti e appartati du cinéma italien. Siamo ad Ascoli Piceno en 1938. Luciano, sympathisant du fascisme et vétéran de la première guerre mondiale, est propriétaire d’un restaurant sur la piazza del Popolo. La sua vita vient stravolta per semper lorsque je rencontre Anna, une giovane ragazza qui découvre un secret. C’è mistero, c’è contesto storico, ci sono due protagonist inattesi tra cui nasce una forte chemica espressiva, ma c’è soprattutto una sceneggiatura che non si accontenta di re la difficile parabola di una storia d’amore, ma ne esplora les ragioni e le più segrete dinamiche umane ed esistenziali.
– BEAUX ESPRITS meurent avec Bernard Campan, Alexandre Jollien avec Tiphaine Daviot, Julie-Anne Roth, La Castou, Marie Benati, Marilyne Canto, Anne-Valérie Payet, Sofiia Manousha, Marie Petiot, Laëtitia Eïdo. Un voyage assuré à bord d’un corbillard de la France à la Suisse ; de la solitude à l’affrontement, l’histoire d’une amitié née de façon très inattendue.
C’est l’histoire de Louis, entrepreneur de pompes funèbres et d’Igor, handicapé suite à une paralysie cérébrale. Il step del racconto è svelto senza diventare stucchevole, il tono è quello dell’amicizia che nasce dall’accettazione delle reciproche fragilità.
– IL LEGIONARIO de Hleb Papou avec Germano Gentile, Maurizio Bousso, Ilir Jacellari, Giancarlo Porcacchia, Marco Falaguasta, Simona Senzacqua, Hedy Krissane. Le destin a en Serbo le plus dur delle prouver par Daniel, immigré d’Afrique quand il était enfant et maintenant, parfaitement intégré dans sa nouvelle nationalité, arruolato nei reparti antisommossa della polizia Italiana. Quand alla son squadra vient affidato le sgombero d’un palais abusivement occupé par 150 famille senza diritti, Daniel si trova davanti alla casa in cui è cresciuto. Adesso suo fratello guide la protestation des occupanti et sa mère doit assister à la confrontation tra i due figli. Daniel suivra-t-il la raison de son cœur ou l’ordre de sa nouvelle patrie ? Un esordium donne incorniciare.
– SEANCE, PICCOLI OMICIDI TRA AMICHE de Simon Barrett avec Suki Waterhouse, Madisen Beaty, Inanna Sarkis, Ella-Rae Smith, Stephanie Sy, Djouliet Amara, Jade Michael, Seamus Patterson, Marina Stephenson Kerr, Megan Best, Cliff Sumter, Colleen Furlan. Lorsque Giovane Camille arrive au collège d’élite qui est enfin là, elle se rend compte qu’elle n’est pas sereine dans son nouveau monde. La strophe qui lui est assignée est celle d’une étudiante mystérieusement morte ; sa compagnie Alice guide un groupe dédié à la spiritiche séduisante qui croit en la présence de l’esprit maléfique d’Edelvine, mort suicidaire anni prima. Altre morti mystery if susseguono e Camille rischia di trovarsi in a spirale mortale. (ANSA).

.

Leave a Comment