come è fatta e come va l’hypercar senza ala posteriore

L’hypercar senza alettone avrebbe dovuto fera ses débuts au Mans quest’anno, invece si on s’attend à le voir en piste à 6 Ore di Monza. Ecco i segreti della vetura avec moteur hybride V6 et obiettivi di Stellantis

Matthieu Solinghi

@
TeoSic58

– cours de magny (france)

La révolution réglementaire dans le Wec a porté divers cas d’automobiles, qui negli anni passati per motivi di varia natura e dovuti aussi alti coût excessivement élevé delle vetture di categoria Lmp1 non preso part a la campionato, a esposare il novo corso delle Lmh/Lmdh . Avec costi di gestione più bassi e la possibilità di sviluppare una rete di savoir-faire À propos de la propulsion ibrida da applicare, au moins conceptuellement, sa veture di serie, il Wec devient ad essere un acteur fondamental per le vetture di domani. Questi aspetti, joint au bon résultat du marketing par rapport à toute l’énergie investie, a constitué, secondé par Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, la principale raison pour laquelle il est né dans le projet de revenir au Wec avec Peugeot et à transporter dans l’Hypercar 9X8. .

Peugeot 9X8 : entrée et débuts au Wec

C’est le contexte que ce régime à la décision, donne une partie de Peugeot – marchio del gruppo Stellantis – de retourner à son palcoscenici international d’un championnat qui a vu le graffiare Leone in alcune delle gare più célèbre dans le monde, comme le 24 Ore di Le Mans de 2009. Heureusement, l’Hypercar 9X8 n’a pas farà il suo esordio à l’occasion de la tappa française, par via di tempi ristretti. Depuis un moment, il y a un peccato perché qu’une hypercar Peugeot qui offrait Le Mans a toujours été sa fascination, étant donné l’autre non-possibilité qu’on ne remarquera pas comme la course successive au Mans, donnant une garde au calendrier, si la 6 Minerai de Monza. L’autodromo brianzolo avrebbe così l’honore di ospitare l’esordio della 9X8, reste encore che l’obiettivo – as più volte ribadito dai vertici di Peugeot e Stellantis à l’occasion de notre incursion lors de l’essai privati ​​​​effettuati a Magny-Cours – è quello di “essere en pista nel più short tempo possibile, assicurandoci altresì di no correre eccessivamente e tagliare i tempi walking a vettura amologare – che poi sarà ‘congelata’ per gli anni a comer – senza prima aver experimented e approfondito ogni singolo component ” . Aussi, à temps égal – environ 2 mois avant le début de la piste –, les réglages des autres composants du futur ne sont possibles que dans une certaine fourchette. Un 2022 servira de tremplin pour lancer pour arriver préparé avec un fond d’expérience qui est très possible alla stagione 2023.

Peugeot 9X8 : je teste

J’essaie privé de Magny-Cours, par Peugeot Motorsport, ont présenté la quatrième étape du processus évolutif du prototype de moteur hybride. L’avenir de la ligne futuriste et taglienti – avec fari que ricordano gli artigli del Leone et la firme luminose delle vetture di serie, créant avec un effet optique piacevole et aussi un ponte tra motorsport e automotive por un’ottima operazione di marketing – ha fatto Sa première entrée en piste à l’occasion de l’épreuve d’Aragon, en Espagne, pour une affectation au Paul Ricard, en France, et successivement à Barcelone, en Catalogne. In fine, dans les sept premiers jours d’avril, l’équipe est revenue à Barcelone pour un cinquième essai, profitant également des conditions météo à venir pour tester la voiture dans des conditions extrêmes. “Non abbiamo avuto grossi problemi nei first quattro stagionali test e questo è a bene – a affirmé Olivier Jansonnie, directeur technique Peugeot Sport Wec – Seul tout inconvénient mineur est absolument normal lorsqu’il travaille sur un nouveau projet, à tel point que nous n’avons pas premier test ci siamo concentré sur le long terme, pendant que nous prions, nous travaillons avec la performance. Ogni volta che entriamo entriamo in pista notiamo aspetti da migliorare, cose da limare, ma è il normal processo de evoluzione della machchina por portala prompt all’omologazione”.

Peugeot 9X8 : l’hypercar sans aileron arrière

La nouvelle réglementation du Wec, du fait de sa souplesse et de son interprétabilité en termes de solutions aérodynamiques, limite cependant au maximum l’appui aérodynamique de la performance. La limite qui chez Peugeot ne sont que riusciti à raggiungere avec le fond de l’ancien et avec une grande plate-forme à l’arrière d’une machine avec technique et design sono stati portati avanti di pari passo nella creation della vetura. Il n’est pas nécessaire de limiter cet aspect d’espace lointain à une aile arrière pour générer des soins aérodynamiques dans une telle zone. Ad oggi è un’idea pressoché unica nel motorsport odierno, abituatosi ormai da decenni a vedere giganteschi alettoni montati al retrotreno, e in controtendenza con quanto sinora mostrato dalle altre Case nel Wec, attendendo l’ingresso di Ferrari nel 2023. “Ogni auto si adatta meglio ad alcuni tracciati rispetto ad altri, e anche la 9X8 senza ala posteriore non fa eccezione – conferma Jansonnie – Abbiamo le stesse possibilità di configurazione di una vettura con ala posteriore, ci sono diverse soluzioni che possiamo adottare per compensare l’assenza dell’ aile”.

Peugeot Hypercar 9X8 : la motorisation hybride

La sfida più difficile? Le groupe motopropulseur hybride. Il n’y a pas de doute Olivier Jansonnie : « Si c’était un système très complexe, avec une puissance complexe de 680 Cv dont 200 dérivés du moteur électrique. La 9X8 n’a rien de commun avec l’ancienne 908, ce n’est pas l’expérience qui nous la porte. Ma per il rest sono regolamenti estremamente differenti, con motori diversi ». Son thème a également été intervenu par François Coudrain, ingénieur en chef du groupe motopropulseur: “Il règlement qui a la permission de disposer comme nous le croyons le groupe motopropulseur, bien que nous ayons opté pour le moteur endothermique à l’arrière et celui électrique tout’antérieur, avec celui qui agice son propre asse di riferimento. Beaucoup de raisonnement est dû au fait que le concept de nos moteurs électriques est actuellement disponible sur le marché, nous sommes simplement passés aux moteurs. Il n’est pas facile de donner un équilibre à un projet ci-dessous et 120 km/h la trazione è seulement postérieure e sobre questa soglia di activation intervient le moteur électrique fournissant la trazione intégrale. Y a-t-il un point commun avec DS en Formule E ? En termes de stratégie globale de l’unité électrique, oui, mais pas en termes de composants en raison de la gamme spécifique non abbiamo gli stessi di potenza », a soutenu Coudrain, tandis que Jean-Marc Finot souligne que « l’objectif est également migliorare l ‘efficienza des moteurs de série. Vitesse et tempi di ricarica et augmenter la gamme d’autonomie de notre futur aiuterebbe la transition all’elettrico. Seul cet aspect travaille avec TotalEnergies pour améliorer l’efficacité de la récupération d’énergie en phase de freinage ».

Peugeot Hypercar 9X8 : les sensations directrices

Avec 2 machines de gestion, 22 personnes travaillant sur leur propre voiture et 6 pilotes (Kevin Magnussen a salué le retour en F1 avec Haas, Jean-Eric Vergne, Paul Di Resta, Loic Duval, Mikkel Jensen, Gustavo Menezas et James Rossiter est aggiungerà un septième in mode da comporre due terzetti ed una riserva) tutto deve essere coordinato alla perfezione. « L’évolution de la machine est l’approvisionnement rapide – parle Gustavo Menezas, avec Mikkel Jensen un ribadire i concetti – manger un bébé qui commence à marcher. Test dopo test abbiamo fatto passi in avanti e ogni volta che scendiam in pista siamo semper più vicini a dove vogliamo essere. Nous essayons toujours de savoir ce que nous faisons, nous sommes sûrs que nous arriverons en phase d’homologation avec une machine compétitive. Je vais guider une machine hybride qui se diversifie, mon sto s’adapte et cela enflamme la confiance. Faut être très prudent avec la lentille de courbe sous la vitesse d’activation du moteur électrique all’précédemment perché dans ce circuit la machine n’est que plus tard et j’ai fait une erreur c’est plus facile ». Et le assenza dell’ala “non si sente, è un sentiment similaire à celui des autres machines de ce type. Certes, le poids d’une hypercar est perceptible et ce si le fusil est guidé, j’ai senti la masse en mouvement. Le sentiment que si vous contrôlez la machine vient principalement de l’arrière-plan et de la stratification de la machine, malgré le fait qu’il soit présent de la part de la personne à la diète, le sentiment vient d’elle. Non ho cambiato molto lo stile di guida, ma dalle Lmp1 alle Lmh devi adamtarti perché sono più pesanti, avec un force vers le bas Ridotto est un moteur qui revit d’une manière différente. C’est un guide très physique vers une Lmp2 différente de la Lmp1. Je ne vends pas le stesso carico non è così difficile per i muscoli del collo, ma il peso en più richiede grande force nelle braccia. Je suis certain de l’une des voitures più fisiche degli ultimi 10 anni che abbia mai provato », a conclu Menezas.



Leave a Comment