Cannes, il programma del 25 maggio. Il ritorno di Tom Hanks – Cultura & Spettacoli

Quest’edizione del festival sarà senza dubbio ricordata (à part l’atterraggio rugissant de Tom Cruise et la solennità delle celebration peri 75 compleanni della rassegna) pour la musique arrogante incassable à prépondérance rock, toujours générée dans le cœur du réalisateur Thierry Fremaux . Dopo l’omaggio di Ethan Cohen à un grand précurseur comme Jerry Lee Lewis et l’atteso ritratto senza veli del Duca Bianco, David Bowie, è Elvis Presley -l’icona assoluta- pour allumer la scène grâce au “biopic” coloré signé Baz Luhrmann. Da segnalare il secondo incontro con i registi convoti per i 75 anni du festival.

Tutti i film di giornata: – LES ETOILES A MIDI de Claire Denis avec Margaret Qualley, Joe Alwyn, Danny Ramirez. EN COMPÉTITION. Rencontre fortuite dans un hôtel de Managua entre une journaliste américaine privée de passeport au Nicaragua pendant la période électorale et un voyageur anglais qui lui propose de l’autoriser à utiliser le pays. Sembra il Principe Azzurro delle confiabe ma la trascinerà dans un territoire péricoloso

LES FRÈRES DE LEILA di Saeed Roustafe avec Taraneh Alidoosti, Navid Mohammadzadeh, Payman Maadi. EN COMPÉTITION. Nell’Iran di oggi, en raison de la crise économique, la famille de Leila rischia sous le poids de la dette. En trouvant une solution la figure la plus convaincante et fratelli à mettere insieme le escarse economy di ciascuno per aprire a negozio. Mancano i soldi del padre, ma questi, dans une surprise générale, a offert un prix important à la communauté en échange de la reconnaissance de la dignité du riche capo. Parmi le salut de l’ancienne peggiora, antichi risentimenti esplodono sapant la famille de Leila molto più dei debiti.

ELVIS de Baz Luhrmann avec Austin Butler, Tom Hanks, Olivia DeJonge. FUORI CONCORSO. Le style baroque et sulfureux de la flûte à bec de “Moulin Rouge” au service d’un biopic unique qui parcourt la carrière de Presley à travers des rapports controversés avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. La Croisette est bientôt impazzire pour le retour de Luhrmann et Tom Hanks.
DODO di Panos Koutras avec Smaragda Karydi, Akis Sakellariou, Natasa Exintaveloni FUORI CONCORSO. Dans une somptueuse villa fuori Atene, une coppia sull’orlo de la catastrophe économique apparaît comme le seul mariage de salvezza il figlia avec un riche héréditaire. La mystérieuse apparition d’un uccello comparso da oltre 300 anni rischia di mandare tutto fuori controllo.
LES Vagabonds di Doroteya Droumeva avec Jonathan Elias Weiske, Magnús Mariuson, Lisa-Katrina Mayer. FUORI CONCORSO Une MILF proche de l’amour et systématiquement attirée par la sfida athlétique et imberbi et les pregiudizi sociaux et le maschilismo ancora dominant. Profumo di scandalo in vista.
DIMANCHE ET LE BROUILLARD d’Ariel Escalante Meza avec Carlos Ureña, Sylvia Sossa, Esteban Brenes Serrano. UN CERTAIN REGARD. Dans la forêt montagnarde de Costarica, l’ancien dimanche, ormai vedovo e solo, si vous vous battez contre une multinationale qui possédera et atterrira sur la construction d’une autoroute. One dopo l’altro i vicini cedono, ma Domingo ne craint pas les intidimazioni.
VISION PAPILLON di Maksim Nakonechnyi avec Rita Burkovska, Lyubomyr Valivots, Myroslava Vytrykhoska-Makar. UN CERTAIN REGARD. Le film ukrainien già en odeur de récompense reproduit l’une des racines de la guerre actuelle : Lilia, experte en reconnaissance aérienne, rentre chez elle dans le Donbass après trois ans d’isolement. La notte è anchor scossa dagli incubi della prigione, di giorno si batte con chi la vuole compatire ritenndola a victima. – ASHKAL de Youssef Chebbi avec Fatma Oussaifi, Mohamed Houcine Grayaa, Rami Harrabi. QUINZAINE DES REALISATEURS. Pendant i lavori di ristrutturazione dei giardini di Cartagine, vient ritrovato il corpo di un guardiano morto. Le vétéran de la police de Batal, assisté du nipote, enquête sur son cas, commençant à interroger l’opérai et la victime. Ma non sa che sta mettendo il naso in una storia ben più compliqué di quanto non si possa imagine.

UN MÂLE de Fabian Hernandez avec Felipe Ramirez. QUINZAINE DES REALISATEURS. Dans un Bogota où seuls règnent la violence et le machisme, Carlo vit seul dans son modeste appartement, timide à l’idée de se confronter à un homme qui n’accepte pas la sua omosessualità. Per farlo deve affrontare la città.
SUIVANT SOHEE di Jung July avec Doona Bae SEMAINE DE LA CRITIQUE. Lorsque le lycée Sohee meurt suite à son expérience de labeur scolaire dans un centre d’appels, l’ispettrice incarcérée de l’affaire ne croit pas qu’il s’agisse d’un simple hasard.
Il commencera à s’enquérir des conditions de travail qui sont sous la ragazza et sa société qui a l’assunta. Nouveau réalisme en Corée.

.

Leave a Comment