Bautista-Ducati in stato di grazia; Rea, non solo questione di gomme

La manche de Misano a révélé la supériorité actuelle du package costituito da Spagnolo e moto di Borgo Panigale, tandis que Razgatlioglu incassa altri stop e il nordirlandese va in crisis con el tante scelte Pirelli

Massimo Falcioni

– Milan

Avec son triomphe péremptoire dans la quatrième manche du World Superbike de Misano, à Gara1 et Gara2, Alvaro Bautista et la Ducati allungano au classement général avec 33 points de vue pour son Rea (Kawasaki) et 79 pour son Razgatlioglu (Yamaha), au succès de la première étape avec la victoire dans la Superpole Race. Il campionato è anchor lungo, avec otto round (24 gare) da disputee e tutto può accadere. E’ un fatto, però, visti i risultati di gara, i tempi in qualifica ei tempi parziali nei point strategyi dei primi quattro circuiti, che Bautista – 6 victoires dans cette première partie du championnat, 38 podi di cui 11 consecutivi dal via della stagione – C’est la fin du pilote più compétitif, si pour son tatouage du vieil homme, si pour un guide sûr, autorevole et simple sbavature. Un baptiste au sommet, soutenu par un missile Ducati, apparemment senza punti deboli : supérieur non seulement en vitesse de pointe, mais aussi en virage et en accélération, avec le caoutchouc au sommet lui donnant un départ alla bandiera a scacchi. Insomma, c’est le miglior Bautista di semper, ma è il pacchetto avec la Casa di Borgo Panigale qui fonctionne et sur la bonne voie pour la différence. Peraltro, à Misano, la Ducati est dans la grande poussière aussi avec le pied rapide “privé” Axel Bassani et avec le deuxième officiel Michael Ruben Rinaldi (en raison du podium), évidemment aussi grâce au feeling de ce pilote sur la piste romaine et là test fatti qui.

la question gomme

L’état de la foire est bien présenté par un amer Jonathan Rea (225 podiums en porteur) était sur le podium à Gara2 et avec un écart de 15 secondes de Bautista, perché la sua Kawasaki (inviata la festa per il traguardo dei 500 podi nel Wsbk) scivolava senza grip, specie con l’antteriore sautant à l’entrée de la courbe. Avec Misano avec un écart de classement de 17 points sur Bautista, Rea passe à la manche romaine à -36 : « C’est frustrant – dit-il le bouillon nordirlandais, 6 volte champion du monde – parce que dans un autre je suis entré dans la courbe perdue l ‘précédent. A Misano per la gara avevamo tre options, ma non c’è stato tempo nel weekend per capire le gomme, c’è da espérons qu’à l’avenir l’alternative Pirelli non porti così tante. Communiquer le point alla rivincita sans dal prossimo appuntamento di Donington ». Rea è pilota di lungo corso non portato alle “sparate” et son analyse technique son élément déterminant qui est le caoutchouc, mérite l’attention. Dans ce cas, mais, sorge il dubbio: di solito i piloti si lamentano when sulle gomme hanno poche possibilità di selection, pendant le week-end de Misano, le Pirelli a porté une nouvelle gomme da testare e sviluppare, avec trois nouveaux pneumatiques plus tard et un scelta différent partie du tre grand. Bautista a ajouté davanti le A (la nuova mescola anteriore) et la B ditro (la seconda variante tra le due nuove mescole); Rhea a scelto l’A davanti e dietro; Razgatlioglu a messo le B davanti (c’est la SXC di gamma usata fin qui dall’inizio di stagione) et la C dietro (lo stesso type usato nelle gare precedenti). Insomma, le gomme non mancavano e spettava al pilota e alla squadra scegliere : chi ha scelto bene è stato ripagato con gran tempi sul giro e ottimi risultati ; chi ha scelto male ne ha pagoto le conseguenze. Tout à fait.

le difficile degli altri

La controverse de la difficoltà di stabilità della Kawasaki a Misano est due à trois sorpassi subiti da Rea in pieno curvone da part of Bautista, in palla with a step under the wall of the 1’35 and supported by a Ducati that correva sui binari. Sorpassi così, dans lequel point à manetta, n’étaient pas réalistes possible dans la confrontation d’un Rea avec la moto en poste. A moins que je pense que ce n’est pas tant un problème de gomme que de feeling avec la moto, c’est un signal difficile pour prédire une crise à Rea. Jonathan a però dimostrato in passato, vedi il 2019, di saper recuperare infretta e con gli… interessi. De la même manière, allo stato attuale, in flight c’è Bautista, with Rea che fatica a reggere il suo passo e ache a contains Razgatlioglu, pilota sfortunato por lo zero di Gara1, che certo non si accontenta de una victoria tantum nella Superpole Faites la course et osez spettacolo avec sua guida sempre di traverso. E gli autres? Molto bene Locatelli, quatrième sa Yamaha au classement général. Idem Xavi Vierge, quatrième de la Superpole Race, son meilleur résultat en carrière à Wsbk, mais récemment décédé à Gara2 avec l’esquisse d’une fracture à la main droite. Bene Iker Lecuona (cinquième) che ci mette del suo, ma ha il suo daffare per tame la Honda. Homme Lowes. Bmw senza miglioramenti, fuori dai giochi che contano, in pieno purgatorio. Dopo Misano, le Superbike tourne un mois de vacances, revenant sur la piste le week-end du 15 au 17 juillet avec le GP du Royaume-Uni sur le circuit de Donington Park.



Leave a Comment