Auer vince Gara 1, Bortolotti-show con Lamborghini e Loeb 16°

Le championnat de tourisme tedesco, la deuxième année avec l’ancienne GT3, a commencé par une course riche de la colpi di scena qui a vu l’Italien aux commandes de la première partie de la course, mais dopo la Safety Car agguanta il terzo posto. Bilan positif du Rallye 9 volte Campione del Mondo

Matthieu Solinghi

@
TeoSic58

– Portimão (Portogallo)

Je sais que c’est le spettacolo que je fréquente toute l’année, rencontré confortablement. Le DTM 2022 scatta da Portimao, en Algarve. Sur les montagnes russes du sud de Portogallo et de l’Italie contre l’Allemagne, avec Ferrari et Lamborghini un lottare fiancé un fiancé avec Audi, Bmw, Mercedes et Porsche. Ma è soprattutto lo spettacolo offert par Mirko Bortolotti sulla Lamborghini Huracan GT3 Evo del team Grasser a scaldare gli animi degli appassionati. La pole position l’emporte, n’utilisant qu’un cinquième du temps total de la qualification, pour maîtriser la première partie de la course et à l’infini une surprise manuelle dans le dernier tour pour monter sur le podium en entrant dans la piste de la voiture de sécurité et le retour qui s’ensuit. ( tout doucement). C’était la 16ème post-finale pour Sébastien Loeb (Ferrari AlphaTauri AF Corse), qui a créé le mélange gagnant du tournoi.

Qualifié 1 : Bortolotti da star

De 20′ à disponible par siglare il miglior tempo possibile en qualifica, Mirko Bortolotti (Lamborghini Grasser Racing Team) a utilisé appena quattro, gli ultimi quattro. Un beau message au reste du groupe : un maximum de confiance dans le mezzo à disposition, dans l’équipe et la confiance d’avere avec la possibilité de s’en tirer la pole position en utilisant provisoirement une ou les plus dues. Une stratégie risquée a porté ses fruits avec la première ligne. Le pilote italien – effectué la torsion de la montée – s’il a été jeté par tornate consécutif dû: et trois intertempos du deuxième passaggio gli sono valsi la pole position par 11 millesimi di secondo son Mikael Grenier (Mercedes-Amg Team GruppeM Racing), 41 son Lucas Auer (Mercedes-Amg Team Winward) et 60 son Felipe Fraga (Ferrari Red Bull AF Corse), coéquipier de Sébastien Loeb. L’Alsacien, soit dit en passant, n’a pas réussi à enregistrer le 21e temps, alors attention : l’écart du poleman n’est « que » de 786 millesimi, ce qui fait passer le géant par FP1 et FP2 et par FP2 et se qualifie. Et pour donner un avis sur le livello sur la piste, seulement 5 piloti leur 29 non sono riusciti un regard sous la deuxième di distance. Meglio David Schumacher (Mercedes-Amg Team Winward), figlio di Ralf, nipote di Michael et cugino di Mick, 18° at 682 millesimi dalla Lamborghini di Bortolotti.

DTM 2022, Gara 1 Portimao : le chemin

Subito gran battaglia al via di gara 1, avec Bortolotti et Grenier fianco a fianco per metà giro. L’italien riesce a rispondere bene agli attacchi dell’avversario chiudendo tutte le porte e difendendosi di posizione in ingresso e di trazione in uscita dalle curve. L’avvio è favorevole ad Auer, che si la seconda posizione ai danni di Grenier at the second turn, e Thiim, che scavalca Fraga per la quarta piazza. Alors que Bortolotti accélère le rythme, Nico Muller arrive au départ du garage suite à un problème avec son Audi R8. Lorsqu’il tente de saper son Bortolotti, l’équipe Lamborghini Grasser est sveglio et répond au virage successif, avec l’Italien qui est sur la piste autrichienne et ajoute un deuxième Guadagna. Fraga diventa così leader della gara prima del suo stesso pit stop, est arrivé à seulement 25′ de la fin du garage et un tour dopo quello di Loeb, en septième position prima del pit.

DTM 2022, Gara 1 Portimao : colpo di scena

Le problème technique à l’Huracan di Ineichen (compagno di squadra di Bortolotti), inégal all’interno del tracciato tracciato tracciato 1 e 2 cause l’entrée en piste della Safety Car. Involontairement, Ineichen fa il gioco degli avversari, avec Bortolotti – tornato leader della corsa dopo il pit stop di tutti – che vede azzerarsi il vantaggio mais à ce moment-là construit avec un tour constant dopo turn avec un guide incroyablement précis et agressif au tempo stesso. Le retour, avec i pilotes alignés avec la fosse il via della gara stessa, est un avantage pour la Lamborghini di Bortolotti, qui en raison d’un changement de puissance perd de la vitesse au point de rettilineo et scivola en quatrième position, et pour la Ferrari AF Corse di Fraga, avec le Brésilien qui vient tamponato au centre du groupe et costretto al ritiro poche centinaia di metri dopo, impossible de raggiungere i box per via dei danni alla vettura.

DTM 2022, Gara 1 Portimao : la finale

Gli ultimi giri sono da cardiopalma: Bortolotti n’a pas sensiblement dispiù rispetto Engel, mail tedesco della Mercedes fa da tappo e si defenta con grenta agni attacco dell’italiano. Il pilota della Casa di Sant’Agata Bolognese si vous devez inventer une surprise magistrale au dernier virage pour sortir de votre podium à Auer e Stolz, en marchant vers pennellare la courbe due qui précède le rettilineo principal per uscire più forte, affiancare Engel e chiuderlo in staccata di curve 1. À la fin, je viendrai vous donner 5″ de la pénalité contre Engel pour un arrêt au stand irrégulier, avec le pilote qui l’a fait en dixième position, tandis que Sébastien Loeb est parti 16e, sa première victoire en DTM et David Schumacher entre nei primi 20.

DTM 2022 : Bortolotti, Fraga et Loeb en pleine forme

Quella che per Bortolotti poteva essere una victoria, si è trasformata in una gara in salita : « Abbiamo fatto mille ripartenze e no mai successo a problem of this type, che poi è lo stesso che accusato il mio compagno di squadra. Tutto sommato poteva andare peggio e per fortuna ho potuto conclure la gara. Nous allons analyser le problème, en espérant le résoudre en peu de temps par stare più tranquilli in gara 2. Mi sono dovuto inventa sorpasso al limit perché Engel si difendeva molto bene e aveva capito i miei punti forti. Ci riproviamo domani ». Amaro en bouche également de Felipe Fraga : « Alla ripartenza dalla Safety Car sono stato tamponato senza che potessi fare nulla per preventlo. È un peccato perché abbiamo perso punti importanti, ma purtroppo a volte le corse vanno così, we dobbiamo accettarlo ». Un sourire mezzo de Sébastien Loeb : « Purtroppo siamo stati sfortunati con l’ingresso della Safety Car avvenuto subito dopo our support to the box for the good change. La ripartenza est très bonne, je suis dans un état de guadagnare avec quelques positions et je finirai le garage en dix-septième position. Je ne vois pas le moment d’affronter Gara 2″.

DTM 2022, Portimao : classe gara 1

1. Lucas Auer (équipe Aut-Mercedes-Amg Winward)

2. Luca Stolz (Ger-Mercedes-Amg Team Hrt)

3. Mirko Bortolotti (Ita-Lamborghini Grt)

4. Kelvin Van der Linde (S.Af-Audi Abt Sportsline)

5. Dennis Olsen (Porsche SSR Performance)

6. Ricardo Feller (Svi-Audi Abt Sportsline)

7. Sheldon Van der Linde (S.Af-Bmw Schubert Motorsport)

8. Laurens Vanthoor (Bel-Porsche SSR Performance)

9. Philipp Eng (Aut-Bmw Schubert Motorsport)

10. Maro Engel (Ger-Mercedes-Amg Team GruppeM Racing).



Leave a Comment